La Banque mondiale au chevet de la « gestion sous régionale » des forêts

0

Le Sénégal, la Gambie et la Guinée Bissau vont bénéficier l’appui de la Banque mondiale afin de relever le défi d’une « gestion sous régionale » de leurs forêts, a appris l’institution financière internationale.

« La Banque mondiale est en train d’identifier des options pour des investissements qui aideraient les trois pays à relever les défis de la gestion des forêts au niveau sous régional », lit-on dans une note d’information transmise à la presse.

Un tel programme sous régional s’appuierait sur l’engagement passé au niveau national dans le secteur forestier de la sous-région à l’image du Projet de gestion durable et participative des énergies traditionnelles et de substitution (Progede) déroulé au Sénégal, précise-t-on de même source.

« Ce futur projet devrait se concentrer sur des questions telles que l’énergie domestique durable ainsi que la gestion et la gouvernance des forêts, y compris la conception de politiques, la collaboration régionale et la prévention de la criminalité forestière », rapporte le document.

Selon la Banque mondiale, le Sénégal, la Gambie et la Guinée-Bissau ont identifié le renforcement de la coopération régionale comme l’un des axes majeurs pour réduire l’exploitation illégale et le commerce illicite des produits forestiers.

Les trois pays se sont également accordés sur la nécessité d’améliorer et de renforcer la mise en œuvre des politiques et législations nationales de gestion des forêts.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here