Une nouvelle stratégie d’assainissement bientôt pratiquée en milieu rural au Sénégal

0

La Stratégie nationale de l’assainissement en milieu rural (Snar) sera bientôt lancée par le ministère de l’Hydraulique et de l’Assainissement. C’est ce que les autorités dudit ministère ont confié à l’occasion de l’inauguration du « Sanimarché » de Ndiébène Gandiol, dans la région de Saint-Louis (nord).

Dans un communiqué, le ministère signale qu’en milieu rural, « où 57,7% de la population n’ont pas accès à des ouvrages d’assainissement amélioré, le gouvernement du Sénégal a élaboré la Stratégie nationale de l’assainissement en milieu rural (Snar) ».

La Snar vise à « booster le taux d’accès à 75% en 2025 et garantir l’accès de tous à des latrines améliorées à l’horizon 2030, conformément aux Objectifs de développement durable » fixés par les Nations unies.

Selon ce communiqué, la nouvelle stratégie permettra de « faire passer les ménages d’un assainissement non hygiénique à un assainissement amélioré, à travers une approche par le marché ».

Cette approche consiste « à mettre à la disposition des ménages des ouvrages d’assainissement adéquats à des coûts abordables pour toutes les couches et de susciter l’envie d’achat à travers les techniques de communication, de marketing et de promotion des ventes, mais aussi avec des facilités de paiement ».

Dans ce cadre, l’ONG Gret, en partenariat avec le service régional de l’assainissement et l’Agence régionale de développement (Ard) de Saint-Louis, « a mis en œuvre un projet pilote dénommé Marketing de l’assainissement », selon le communiqué.

Qui ajoute que cette initiative, qui s’inscrit dans le cadre du programme Appui aux initiatives des collectivités territoriales pour l’hydraulique et l’assainissement (Aicha), compte « tester cette nouvelle orientation de l’Etat du Sénégal portée par la Direction de l’assainissement pour promouvoir l’équipement des ménages du milieu rural en latrines améliorées ».

L’ONG Gret, pour le compte du volet assainissement de ce programme, « a mis en place des « Sanimarchés », lieux de production, d’exposition et de commercialisation de gammes de latrines hygiéniques, dans les communes de Ndiébène Gandiol et de Guédé Village ».

« Dans cette phase pilote, explique le communiqué, il est prévu d’équiper 2.000 personnes », le Gret, à travers le programme Aicha, apportant « un appui technique et financier aux opérateurs en charge de la gestion et de l’exploitation des deux « Sanimarchés », afin qu’ils puissent adopter cette nouvelle stratégie et la pérenniser ».

« Ces opérateurs devront, sur commande des ménages, construire et livrer des latrines conformément aux normes de la Direction de l’assainissement. Une campagne de communication marketing a été déroulée dans les deux communes », ce qui « a permis de recenser près de 1.000 intentions d’achat, soit près de 10.000 personnes » concernées, précise le communiqué.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here