Madagascar : les rideaux de la 20e édition de la FIER Mada sont tombés

0

La 20e foire internationale de l’économie rurale (Fier Mada) qui s’est ouverte mercredi 1er, s’est clôturée dimanche 5 août 2018 au stade d’Andohatapanneka à Antananarivo, la capitale malgache. Fier Mada est une sorte de vitrine de l’agriculture malgache avec plus de 400 exposants venus des quatre coins de l’île pour défendre leurs produits et leur terroir.

Fier Mada a prôné avant tout l’évolution et le développement de l’économie rurale de Madagascar. Des ventes expositions de produits artisanaux, agricoles, des matériels agricoles des dernières innovations étaient au rendez-vous, mais cette fois, avec plus de présence des grandes machines agricoles et de tracteurs motorisés.

Sur le stand de l’entreprise Bongou, Sahondra s’affaire en cuisine. Sandwiches au foie gras ou magret grillé, Bongou est spécialisé dans le canard, sous toutes ses formes.

La responsable commerciale est venue chercher de nouveaux clients. Le but ? Cibler leurs préférences pour adapter ses produits la saison prochaine : « Nous vendons tous nos produits à base de canard, il y a les brochettes, il y a les plats au magret poêlé, magret Rossini, tout ce que nous faisons en boîte nous vendons en plats aussi ».

La 20e édition de la Fier Mada qui était placé sous le thème : « Travail décent, apte à promouvoir l’épanouissement des jeunes : appui aux coopératives dans leurs environnements respectifs ». « Cette édition a porté sur l’appui des paysans, sur la protection de l’environnement pour le développement durable et ce, face au changement climatique », avaient expliqué les organisateurs.

La foire permet ainsi de montrer l’évolution et le développement de l’agriculture malgache. Huiles essentielles, fruits, artisanat, machines agricoles, ou encore animaux d’élevage, pendant 5 jours, près de 60 000 visiteurs ont arpenté les allées du stade Maki à la recherche de nouveaux produits.

C’est le cas de Jean-Paul, venu en famille : « J’ai une petite concession, c’est une occasion d’acheter des plantes, de nouveaux plants, et là j’ai acheté du café arabica, c’est le café le plus cher du monde, et qui est spécialement pour les hauts-plateaux ».

Ce grand salon de l’agriculture montre aussi à quel point l’économie agricole est importante pour le développement de Madagascar, qui est un pays rural à 80%.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here