Le 3ème Sommet sur la coopération énergétique prévu au Ghana

0

 Le 3ème Sommet régional sur la coopération énergétique visant à explorer les opportunités commerciales sur le marché régional de l’électricité du Pool d’énergie ouest-africain et aborder la question du développement électrique et du potentiel pétrolier et gazier en Afrique de l’Ouest se tiendra du 26 au 28 septembre 2018 à Accra au Ghana.

Durant trois jours au Ghana, des acteurs du secteur énergétique, dont des membres du gouvernement ghanéen et une délégation gouvernementale marocaine se réuniront à l’occasion de la troisième édition du Sommet régional sur la coopération énergétique.

Si l’on se fie à l’organisateur de cet événement, EnergyNet, ce rendez-vous important offrira l’opportunité d’évoquer plusieurs défis de la sous-région en matière énergétique. La structure a indiqué que ce sommet permettra aux participants d’explorer les opportunités commerciales sur le marché régional de l’électricité du West African power Pool (Wapp, Pool d’énergie ouest-africain) et l’impact des projets énergétiques structurants sur le développement régional de l’énergie, renseigne le communiqué. « L’accent sera mis en particulier sur les plans du gouvernement du Ghana de consolider le secteur gazier et d’améliorer l’efficacité des services publics d’énergie de l’État, en particulier le processus de participation du secteur privé dans l’Electricity Company of Ghana », a ajouté Energy Net dans le document.

Au programme de ce rendez-vous régional, les questions de l’impact du lancement du marché régional de l’électricité sur l’économie régionale de l’Afrique de l’Ouest et les nouvelles opportunités commerciales qu’il permettra de créer, seront notamment débattues, ont fait remarquer les organisateurs. Ainsi, précise-t-on, le secrétaire général du Wapp, Apollinaire Ki Siengui et le président de l’Autorité de régulation régionale de la Communauté économique des États d’Afrique de l’ouest (Cedeao), le professeur Honoré Bogler, aux côtés des autres experts, présenteront la première phase de la mise en œuvre et leurs priorités.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here