Afrique centrale : La FAO et le PRASAC en partenariat pour le développement de l’agriculture

0

L’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (Fao) et le Pôle régional de recherches appliquées au développement des systèmes agricoles d’Afrique centrale (Prasac) ont décidé de raffermir leur partenariat afin de contribuer au développement de l’agriculture en Afrique centrale.

Réunies à Libreville, la capitale du Gabon le 7 août 2018, le Prasac a informé à la Fao du renouvellement de son équipe dirigeante. Les sujets importants d’actualité qui rendent ce raffermissement de la collaboration nécessaire ont ainsi été abordés. Il s’agit notamment des statistiques agricoles, des chaînes de valeurs agro-sylvo-pastorales, des politiques semencières et la lutte contre les ravageurs et maladies transfrontalières, dans la sous-région de l’Afrique centrale.

Selon les participants, ces points constituent les principaux axes sur lesquels ce partenariat entre la FAO et le PRASAC pourrait avoir des impacts substantiels au bénéfice des économies des pays concernés.

Par ailleurs, la lutte contre certains insectes nuisibles, notamment la chenille légionnaire d’automne, la peste mineuse de tomate, et la striure brune du manioc, a été citée comme un des cas sur lesquels, une attention urgente devrait être mise. Dans ce cadre, le Dr Bani Grégoire, directeur général du Prasac, a souligné que « la mise en œuvre d’un système de veille sous-régional et la valorisation de biopesticides seraient une initiative forte pour lutter contre ces ravageurs ».

Outre le développement des chaînes de valeur agricole, l’accompagnement des pays de la sous-région dans la définition et la mise en œuvre de politiques agricoles capables d’assurer le développement de systèmes alimentaires durables et inclusifs, est une force que la Fao pourrait mettre à contribution dans la collaboration avec le Prasac.

En effet, « il serait intéressant que les deux structures travaillent à favoriser l’amélioration du cycle production – transformation – marché – réinvestissement », a partagé Irina Buttoud, professionnelle en charge des forêts et responsable par intérim du bureau de la Fao au Gabon.

Pour rappel, le Pôle régional de recherches appliquées au développement des systèmes agricoles d’Afrique centrale, institution de la Communauté économique et monétaire d’Afrique centrale (Cemac) est un outil de coopération scientifique du Conseil ouest et centre africain pour la recherche et le développement agricoles (Coraf).

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here