Bénin : Sèmè-Podji installe son comité de recensement national de l’agriculture

0

La commune de Sèmè-Podji et préfecture du département d’Ouémé a officiellement installé, lundi 10 septembre 2018, le comité communal de la localité. Il sera chargé de conduire l’opération de Recensement national de l’agriculture (Rna). La cérémonie d’installation est présidée par le préfet de l’Ouémé, Joachim Apithy, bouclant par cette ville la mise en place de cette structure dans chacune des neuf communes de son département.

Le comité communal de Sèmè-Podji est composé de cinq membres dont le maire de la commune, Charlemagne Honfo, qui en assure la présidence. Les membres du comité communal au niveau de chacune des neuf communes du département sont désormais en place. Le dernier en date a été installé à Sèmè-Podji par le préfet de l’Ouémé, Joachim Apithy, en sa qualité de président du bureau départemental en charge de l’opération au niveau du département.

A l’instar des huit autres communes, l’autorité préfectorale a rappelé aux cinq membres du comité communal leurs missions pour la réussite du recensement au niveau de la commune de Sèmè-Podji. A ce titre, le comité communal aura surtout non seulement pour rôle d’assurer la mobilisation de tous les acteurs concernés à travers une sensibilisation par tous les moyens de communication, mais aussi de suivre le travail qui se fait sur le terrain par les agents mis à sa disposition. Ces agents seront, au niveau de la commune de Sèmè-Podji, au total 353 à raison de 98 agents cartographes et 255 enquêteurs, énumérateurs, contrôleurs et autres. Le préfet Joachim Apithy a invité tous les membres du comité à conduire avec efficacité et responsabilité le Rna, une vaste opération statistique couvrant l’ensemble du Bénin.

Ce recensement consiste, faut-il le rappeler, à collecter, traiter et diffuser des données structurelles quantitatives et qualitatives sur le secteur agricole. Les données sont collectées directement auprès des exploitations agricoles. L’opération permettra de fournir également des analyses approfondies sur le rôle des femmes, des enfants et des personnes âgées dans l’agriculture, les pertes post-récolte, les stocks alimentaires sur les exploitations ; la commercialisation de la production agricole; la consommation alimentaire, la transformation des produits agricoles, l’emploi du temps et la contribution des membres des ménages aux travaux effectués sur l’exploitation.

L’opération se déroulera en deux phases. La première phase appelée module de bases consiste surtout en un dénombrement exhaustif des ménages. Celle-ci permettra de disposer au niveau de petites unités administratives, des données-clés sur la structure organisationnelle des exploitations agricoles, notamment sur la taille des exploitations, les utilisations des terres, les modes de faire-valoir, l’effectif du cheptel, l’utilisation des machines agricoles et le nombre d’exploitations pratiquant chaque type de culture, d’élevage et de pêche.

La seconde phase baptisée module complémentaire consiste, après le module de base, à faire le sondage pour disposer des données structurelles plus détaillées ou des données qui ne sont pas nécessaires au niveau des plus petites unités administratives, notamment les cultures végétales, l’élevage, la pêche, l’aquaculture, la population agricole, le suivi des indicateurs des Objectifs du développement durable (Odd).

Les deux grandes phases sont prévues pour être réalisées sur une période de trente-six mois, a précisé le directeur départemental de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche de l’Ouémé, Gabriel Gbogblénou et président du comité départemental du Rna au niveau du département. Cette initiative du gouvernement a été appréciée par le représentant du maire de Sèmè-Podji. Célestin Djivoh estime que cette opération permettra de dynamiser le secteur agricole à partir d’éléments fiables et concrets.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here