La BAD finance les projets d’adduction d’eau et de l’assainissement au Tchad

0

La Banque africaine de développement (Bad) ambitionne injecter un investissement estimé à 24,7 millions $ pour la mise en place de plusieurs infrastructures dans le secteur de l’eau et de l’assainissement au Tchad.

Ce projet entre dans le cadre de la première phase du Programme d’approvisionnement en eau potable et d’assainissement en milieux semi-urbain et rural (visant 5 régions du pays, sur trois ans), ce financement devrait permettre d’améliorer l’accès à l’eau dans un pays où le taux d’accès au liquide précieux potable n’est que de 55% environ.

Si l’on se fie aux deux parties, ces fonds devraient servir à la construction de 48 châteaux d’eau, 135 ouvrages d’assainissement collectifs ainsi que 7 centres multifonctionnels pour les femmes.

« Les données nationales et régionales révèlent que l’amélioration de l’accès à l’eau potable dans les zones rurales se poursuit à un rythme très lent par rapport aux zones urbaines », a  laissé entendre Ali Lamine Zène, représentant résident de la Bad dans le pays, avant d’appeler à intensifier les efforts de mobilisation des ressources pour améliorer l’accès à l’eau qui pourrait devenir plus difficile, en raison de la crise humanitaire que traverse le pays.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here