La Mauritanie représentée à la 45e session du Comité de la sécurité alimentaire mondiale

0

La 45ème session du Comité de la sécurité alimentaire mondiale, plateforme intergouvernementale rattachée à l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (Fao) qui aura lieu du 15 au 19 octobre 2018 à Rome en Italie va enregistrer la présence de la Commissaire à la sécurité alimentaire de la Mauritanie, Mme Nejwa Kettab qui a quitté Nouakchott dimanche 12 octobre dernier.

Le droit à l’alimentation est un pilier fondamental du droit à la vie. Pourtant, c’est sans doute aussi le droit humain le plus violé au monde. Aujourd’hui, des centaines de millions d’enfants, de femmes et d’hommes – 821 millions de personnes – demeurent en situation d’insécurité alimentaire. Un nouveau rapport de la société civile internationale, publié à Rome, fournit des données et des analyses complètes sur cette contradiction alarmante. Le rapport sera officiellement présenté à l’événement thématique mondial sur les directives sur le droit à l’alimentation lors de la 45ème session plénière du Comité de la sécurité alimentaire mondiale des Nations Unies.

La présentation de l’état de la sécurité alimentaire et de la nutrition dans le monde en 2018, année qui a vu le nombre de personnes souffrant d’insécurité alimentaire augmenter, devrait servir de base de travail pour la mise au point d’un programme pluriannuel stratégique pour 2020-2023.

«Pour la troisième année consécutive, la faim dans le monde a gagné du terrain. Le nombre absolu de personnes sous-alimentées, c’est-à-dire celles souffrant d’une carence alimentaire chronique, est passé à près de 821 millions en 2017, contre environ 804 millions en 2016. Soit des niveaux d’il y a presque dix ans» », est-il indiqué dans le rapport 2018 de la Fao sur l’état de la sécurité alimentaire et de la nutrition dans le monde.

L’Afrique demeure le continent ayant la prévalence de la sous-alimentation la plus élevée, elle affecte presque 21% de la population, soit plus de 256 millions de personnes. L’instabilité dans les régions déchirées par des conflits, les événements climatiques défavorables dans de nombreuses régions du monde et les ralentissements économiques expliquent tous cette détérioration de la situation, écrit l’Organisation onusienne.

Cette 45ème session du Comité verra également la publication du rapport du Groupe d’experts sur les partenariats pour le financement et l’amélioration de la sécurité alimentaire et de la nutrition tel que défini par les Objectifs du développement durable, définis en décembre 2015 par les Nations unies à l’horizon 2030. Le Comité de la sécurité alimentaire mondiale rend compte de ses activités à l’Assemblée générale des Nations unies.

Pour rappel, le rapport de la société civile internationale observe une période de 14 ans (2004-2018) de mise en œuvre des Directives sur le droit à l’alimentation dans le monde. Les Directives sur le droit à l’alimentation ont été adoptées en 2004 d’une manière consensuelle par tous les États membres de l’Organisation des Nations Unies pour l´alimentation et l’agriculture (Fao).

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here