La NOC pourrait suspendre ses activités en Libye

0

La principale raffinerie de la Libye, la Compagnie nationale libyenne de pétrole (Noc) a mis en exergue l’incapacité des gardes de cette installation à assurer la sécurité du personnel et des infrastructures. Une situation qui pourrait pousser les dirigeants de la Noc à suspendre ses activités.

Rappelons qu’en Libye, une attaque avait visé lundi 10 septembre 2018 Noc dont le bâtiment se situe dans le centre de la capitale libyenne, à 45 kilomètres de Tripoli. Au moins quatre personnes sont mortes, deux civils et deux assaillants. Dix employés de la compagnie ont été blessés.

La raffinerie de Zaouia est censée être sécurisée par les Gardes des installations pétrolières (Gip), un groupe armé.  Mais « le conseil d’administration de la Noc a mis en garde les Gardes des installations pétrolières et les autorités compétentes sur l’absence de mesures de sécurité sur le site de la raffinerie », précise la compagnie pétrolière sur son site internet.

Sans des mesures concrètes pour « remédier à cette situation », notamment pour « assurer la protection du personnel et des sites », les opérations seront « affectées, voire suspendues », a averti la Noc.

Le dérèglement de la production de cette raffinerie affecte directement l’approvisionnement en carburant de la capitale libyenne et des villes alentours, aggravant une situation déjà difficile. Depuis des mois, d’interminables files d’attente se forment tous les jours devant les stations-services.

La Libye a sombré dans le chaos après la chute du régime de Mouammar Kadhafi fin 2011. Deux autorités parallèles se disputent le pouvoir.

Les structures pétrolières sont souvent la cible des groupes armés ou d’occupations abusives pour des revendications sociales, y compris par le personnel chargé de les sécuriser.

Un responsable de la sécurité de la raffinerie de Zaouia, Mohammed Kachlaf, a ainsi été sanctionné en juin par l’ONU qui l’accuse de trafic de migrants.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here