Afrique : les fruits du projet sur la gouvernance de la pêche artisanale

0

Mamadou Goudiaby le directeur Sénégalais des pêches maritimes a soutenu jeudi 1er novembre 2018 à Dakar, la capitale du Sénégal lors d’une réunion d’acteurs de la pêche artisanale que le projet sous régional sur la gouvernance des organisations professionnelles de la pêche artisanale (Gouv-Oppa) est crédité de plusieurs acquis en faveur de la promotion d’une pêche durable.

Au cours de ces échanges, les experts ont restitué des leçons et expériences apprises, pour une amélioration de la gouvernance interne au sein des organisations professionnelles. En outre, cette rencontre, organisée par l’Association ouest-africaine de la pêche artisanale (Adepa), marque la clôture de l’atelier sous-régional du projet triennal (2015-2018), de la gouvernance des organisations professionnelles de la pêche artisanale (Gouv-Oppa).

« La mise en œuvre de ce projet par l’ADEPA, a permis d’obtenir l’organisation de 12 sessions linguistiques de formation au profit de 45 leaders pêcheurs, mareyeurs et transformatrices issus des OPPA, la restitution effective des formations reçues par les leaders, l’identification, le cadrage et le financement de 38 actions collectives, entre autres réalisations », a listé M. Goudiaby.

A l’en croire, « les leçons apprises au cours de ces trois années, permettent » de se « projeter vers des vagues de développement et d’émergence durables pour les communautés de pêcheurs de l’espace de la commission sous régionale des pêches (Crsp) ».

« Ces outils et moyens mis à votre disposition à travers cette belle initiative de solidarité, vont améliorer vos conditions de travail au quotidien, la gouvernance interne de vos différentes organisations et votre autonomie pour une pêche artisanale durable », a ajouté M. Goudiaby.

Il a également relevé que les pays de la Csrp accordent une attention aux diverses filières du secteur halieutique dont les impacts sur les économies nationales sont reconnus.

Néanmoins, a souligné le directeur des pêches, le renforcement de la gouvernance des pêches en Afrique de l’Ouest et l’amélioration de la participation des organisations de la pêche artisanale aux politiques publiques constituent des leviers incontournables pour assurer un développement durable de la pêche.

Mamadou Goudiaby a indiqué d’autre part, que de alliances solides et durables ont été bâties entre les différentes catégories d’acteurs directs de la pêche artisanale, les administrations des pêches et les ONG intervenant dans ce secteur.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here