Le Gabon accueille la 3ème conférence interministérielle sur la santé et l’environnement

0

La 3ème conférence interministérielle sur la santé et l’environnement a débuté du 6 au 9 novembre 2018 dans la capitale gabonaise. D’après le bureau national de l’Organisation mondiale de la santé (Oms), plus de 350 délégués, dont des ministres africains de la Santé, de l’Environnement et des Finances, des représentants d’organisations politiques et économiques régionales, d’agences multilatérales, de donateurs, d’experts scientifiques, de la société civile et du secteur privé prennent part à cette conférence qui se déroulera au stade de l’Amitié à Angondjé au nord de Libreville.

La même source affirme que cette conférence vise à stimuler les politiques et les investissements relatifs aux liens entre les secteurs de la santé et de l’environnement, à convenir d’un plan d’action stratégique dans ces deux secteurs, et à identifier les nouvelles menaces dans le contexte de la sécurité sanitaire mondiale. Ces nouvelles menaces environnementales apparues il y a peu pour certaines, portent sur les changements climatiques et l’urbanisation rapide et non planifiée des villes du continent.

Face aux conséquences désastreuses de cette situation, les organisateurs préconisent de de construire une approche intégrée de la santé et de l’environnement en Afrique, question d’inverser la tendance actuelle qui, selon les études de l’Oms, révèle que 23 % des décès des bébés nés prématurément, sont attribuables à des causes environnementales.

Il s’agit du taux le plus élevé par habitant (décès pour 100 000 habitants) de toutes les régions du monde. Alors que le continent est depuis longtemps aux prises avec des problèmes d’accès à l’eau potable, d’assainissement inadéquat et d’infrastructures médiocres, de nouvelles menaces environnementales sont apparues, notamment les changements climatiques et l’urbanisation rapide et non planifiée. Les données suggèrent que les décès liés à l’environnement sont en hausse. Il est plus que jamais vital de construire une approche intégrée de la santé et de l’environnement dans la région africaine.

Organisée conjointement par l’Oms et l’ONU Environnement, la conférence vise à stimuler les politiques et les investissements relatifs aux liens entre les secteurs de la santé et de l’environnement, à convenir d’un plan d’action stratégique et à identifier les nouvelles menaces dans le contexte de la sécurité sanitaire mondiale.

Cette conférence intervient dix ans après l’adoption historique de la Déclaration de Libreville par les Ministres africains de la Santé et de l’Environnement qui ont engagé les gouvernements à prendre les mesures nécessaires pour stimuler les synergies entre les secteurs de la santé et de l’environnement. La conférence examinera les progrès réalisés et les défis qui empêchent la mise à l’échelle des initiatives réussies.

La conférence se déroulera en deux sessions : la réunion d’experts les 6 et 7 novembre 2018 et la réunion inter- ministérielle les 8 et 9 novembre 2018.

Le thème de la CIMSE3 est « Alliance stratégique santé et environnement : Un catalyseur pour la prise de mesures en faveur des Odd en Afrique ».

Signalons qu’en plus des problèmes d’accès à l’eau potable, d’assainissement inadéquat et d’infrastructures médiocres que vit le continent, il doit encore affronter les inondations et les odeurs qui émanent des caniveaux mal curés et des égouts insalubres.

Pendant la réunion des experts, il sera examiné les progrès réalisés et les défis qui empêchent la mise à l’échelle des initiatives réussies.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here