Nigéria : la BAD invitée à financer le Fonds d’innovation TIC

0

Le vice-Premier ministre nigérian, Yemi Osinbajo, a annoncé que son pays a sollicité un appui financier de 500 millions de dollars US à la Banque africaine de développement (Bad) pour son Fonds d’innovation technologique.

Le gouvernement du Nigeria est, depuis quelques temps, résolu à faire des technologies de l’information et de la communication un moteur de la croissance économique nationale. Conscient des opportunités économiques que renferme ce segment d’activité ; en termes d’emploi mais aussi de produits et services innovants sources de richesse.

S’exprimant sur le sujet en marge du Forum sur l’investissement en Afrique, organisé du  7 au 9 novembre 2018 par la Bad en Afrique du Sud, Yemi Osinbajo a déclaré que cet argent contribuerait à constituer le capital de 10 milliards de dollars US du fonds d’innovation que le gouvernement fédéral a chargé Bank of Industry (Boi) de mettre en place pour soutenir les entrepreneurs en technologie et les start-up.

Le vice-président a justifié la demande de soutien à la Bad au regard des investissements que cette dernière a déjà apporté au Rwanda, à la Côte d’Ivoire et à plusieurs autres pays africains dans le segment de l’innovation Tic.

D’après le cabinet d’audit et de conseil Deloitte, dans son rapport Invest in Nigeria de juillet 2018, le potentiel innovant du pays est déjà reconnu à l’international par plusieurs entreprises de renom à l’instar de Facebook. La nation est aujourd’hui la destination africaine la plus attrayante pour le financement international des start-up.

Mais le Nigeria peut faire plus. Il revient donc maintenant au gouvernement de lever tous les obstacles qui entravent encore la pleine expression du potentiel innovant nigérian.

Moctar FICOU / VivAfrik

Laisser un commentaire