Énergies durables : le capital-risqueur EAV appuie le Zimbabwe

0

Les autorités Zimbabwéennes ont eu un soutien de taille dans leur politique de développement énergétique. En effet,  Zonful Energy, une firme qui fournit des solutions d’énergie durables à l’instar des systèmes domestiques solaires, aux ménages hors réseau au Zimbabwe a levé des fonds auprès d’Energy Access Ventures (EAV).

Selon la presse locale, cette société de capital-risque cible des entreprises en phase de démarrage et ayant pour principale activité la mise en place de technologies et de solutions dans le secteur des énergies. Le montant investi ainsi que les parts acquises par le capital-risqueur n’ont pas été dévoilés.

La ressource obtenue par Zonful servira à renforcer son équipe principale, à diversifier ses offres de produits et à financer la distribution de l’énergie solaire à près de 10 millions de personnes hors réseau au Zimbabwe.

« Nous sommes ravis de travailler avec EAV, qui partage nos valeurs et notre ambition. Leur investissement et leur valeur ajoutée nous permettront d’intensifier nos efforts de distribution de l’énergie au Zimbabwe et nous permettra d’améliorer durablement le niveau de vie de millions de Zimbabwéens tout en réduisant les émissions de CO2 d’au moins 3 millions de tonnes au cours des cinq prochaines années », a affirmé William Ponela, fondateur de Zonful.

Plusieurs entreprises ont intégré le portefeuille d’EAV au cours de ces dernières années. Il s’agit entre autre de PayGo Energy, une entreprise kényane qui développe et commercialise des compteurs intelligents qui surveillent la consommation de gaz.

La Fintech Port It Global qui fournit des services de paiement par point de vente ou encore SunCulture qui conçoit et distribue des systèmes d’irrigation fonctionnant à l’énergie solaire font également partie du réseau d’entreprises d’EAV.

Pour rappel, le secteur énergétique du Zimbabwe se caractérise par un faible taux d’accès à l’électricité dans les zones rurales, par une utilisation souvent non durable des sources d’énergie, par le manque de fiabilité de la production d’électricité et par des contraintes financières à l’importation d’électricité.

Le pays dispose cependant d’un vaste potentiel d’énergie renouvelable, particulièrement dans le domaine des panneaux photovoltaïques/chauffage de l’eau, du biogaz et de l’hydroélectricité. Seuls 60 % de la capacité installée du pays sont donc disponibles.

En octobre 2013 par exemple, le gouvernement avait demandé à l’Autorité de régulation de l’énergie du Zimbabwe (Zimbabwe Energy Regulatory Authority – ZERA) de formuler une politique nationale sur les tarifs de rachat afin de stimuler la production d’électricité à partir de sources d’énergie renouvelable dans le secteur privé.

Les ambitions du Zimbabwe en matière d’énergie renouvelable, conjuguées à un besoin crucial de main-d’œuvre qualifiée et d’experts en énergies renouvelables dans l’industrie, entraînent une forte demande de modules d’enseignement supérieur consacrés aux énergies renouvelables.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here