Namibie: Bank Windhoek, première émettrice d’obligations vertes en Afrique australe

0

La Bank Windhoek a émis des obligations vertes d’un montant de 66,60 millions de dollars namibiens (4,74 millions de dollars américains), devenant ainsi le premier établissement de crédit en Namibie et en Afrique australe à émettre ce genre de titres de dette destinés à financer des projets respectueux de l’environnement. C’est ce qu’a indiqué l’institution financière dans un communiqué le 6 décembre 2018.

Les obligations, qui seront cotées sur le Namibia Stock Exchange, ont un coupon correspondant au taux interbancaire de Johannesburg à trois mois, majoré de 150 points de base.

Première banque namibienne, Bank Windhoek  est une filiale du groupe Capricorn, une société d’investissement détenant des participations dans les secteurs de la banque, de l’assurance et de la gestion d’actifs en Namibie, au Botswana et en Zambie.

« En tant que membre du groupe Capricorn, Bank Windhoek souhaite devenir l’institution financière verte de choix pour les projets de développement durable en Namibie et dans les autres pays dans lesquels le groupe est implanté », a déclaré la directrice générale de la banque, Baronice Hans.

Les obligations vertes ou « greenbonds » sont un petit segment du marché de la dette, destiné à financer les projets environnementaux, les énergies propres, les transports en commun et d’autres projets sobres en carbone, susceptibles de contribuer à l’adaptation au changement climatique. Depuis leur introduction en 2007, les obligations vertes ont principalement été émises par des institutions de développement comme la Banque mondiale et la Société financière internationale (IFC). Les investisseurs apprécient non seulement la liquidité et le rendement fixe des obligations vertes, mais également l’effet bénéfique qu’elles peuvent produire.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here