Total se dote deux nouveaux contrats d’exploration dans les eaux profondes en Mauritanie

0

Le pétrolier français, Total et le ministère du Pétrole, de l’Energie et des Mines de la Mauritanie ont signé un accord octroyant à Total deux nouveaux contrats d’exploration et de production portant sur les blocs C15 et C31, situés en eaux profondes au large de la Mauritanie et d’une superficie de 14 175 km2. Selon les termes des contrats, Total sera l’opérateur de ces deux blocs, avec une participation de 90% aux côtés de la Société Mauritanienne des Hydrocarbures et de Patrimoine Minier (SMHPM) qui détiendra les 10% restants. C’est ce qu’a annoncé mercredi 12 décembre 2018 le groupe, qui renforce ainsi sa position dans la région.

« L’ajout de ces nouveaux blocs à nos positions existantes démontre notre engagement à développer le secteur pétrolier en Mauritanie et à étendre notre présence en Afrique de l’Ouest », a déclaré le directeur général de l’exploration-production du groupe Arnaud Breuillac.

Déjà titulaire de licences pour exploiter trois blocs au large de la Mauritanie, Total va exploiter deux nouveaux périmètres d’une superficie totale de 14 175 km2. Le groupe détient 90% des participations sur les deux nouveaux blocs, les 10% restants étant détenus par la Société mauritanienne des hydrocarbures et de patrimoine minier.

Total a débuté ses activités en Mauritanie il y a vingt ans. Le groupe opère un réseau de 38 stations-service dans le pays.

Combiné à sa participation sur les blocs C7, C9 et C18 également opérés par Total, l’attribution de ces nouveaux blocs renforce la présence de Total dans ce bassin émergent du large de la Mauritanie : « Cet accord contribue à la mise en œuvre de la stratégie de Total qui vise à explorer dans des bassins où l’existence d’un système pétrolier a été démontrée, mais qui restent néanmoins sous-explorés », a déclaré Arnaud Breuillac, directeur général de l’Exploration-Production de Total.

Une zone clé qui, depuis la Mauritanie jusqu’au Nigeria en passant par le Sénégal et la Côte d’Ivoire, abrite la moitié du domaine minier de Total en Afrique, le bassin de Mauritanie étant l’un des plus prometteurs. Selon son programme d’exploration, Total a prévu de forer un puits sur sa licence C9 en 2019.

Moctar FICOU / VivAfrik

Laisser un commentaire