La durabilité du secteur agricole en Afrique passée au peigne fin au Maroc

0

Agnes Kalibata, Présidente de l’Alliance pour une révolution verte en Afrique (AGRA) a rencontré le ministre Marocain de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts, Aziz Akhannouch au siège de son ministère à Rabat lundi 17 décembre 2018.

Lors de ces échanges, les deux responsables ont évoqué des outils opérationnels d’application de la stratégie de la durabilité du secteur agricole en Afrique et notamment de l’Initiative pour l’Adaptation de l’agriculture africaine (AAA).

Cette rencontre a également été l’occasion pour les deux parties de partager leur vision de l’opérationnalisation de cette initiative dont l’objectif est de mettre l’agriculture africaine au cœur des négociations climatiques et de favoriser la mise en œuvre des solutions.

Rappelons que l’initiative AAA pour l’Adaptation de l’agriculture africaine est portée par le Maroc et est présentée lors de la COP22. Elle continue d’intéresser les différents acteurs économiques et sociaux africains et internationaux.

Agnes Kalibata a félicité le Maroc pour ses engagements au profit du développement de l’agriculture durable en Afrique notamment à travers cette initiative qui donne forme à l’action dans ce domaine. Elle a dans ce sens rappelé que le Maroc sert de modèle pour plusieurs pays africains, compte tenu de son expérience reconnue et son engagement permanent au profit de la gestion durable d’un secteur vital, comme celui de l’agriculture.

Pour sa part, Akhannouch a réitéré le soutien du Maroc aux différents efforts engagés dans ce sens, et a insisté sur l’importance du rôle de l’AGRA, en tant un qu’acteur essentiel de la transformation du secteur agricole et du système alimentaire en Afrique,d’une manière qui corresponde aux conditions locales tout en veillant particulièrement à la protection de l’environnement.

Pour rappel, l’AGRA a été fondée en 2006 grâce à un partenariat entre la Fondation Rockefeller et la Fondation Bill et Melinda Gates. L’AGRA compte désormais un plus grand nombre de donateurs, dont des États et d’autres organisations internationales. Cette alliance mise sur l’investissement dans l’agriculture pour réduire la pauvreté et la faim en Afrique. À travers le continent, elle aide des millions de petits agriculteurs à accroître la productivité de leur exploitation et leurs revenus.  

Moctar FICOU / VivAfrik                  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here