L’agriculture reste un « secteur vital » au Sénégal, selon Macky Sall

0

Dans son message adressé à la nation sénégalaise à l’occasion du nouvel an lundi 31 décembre 2018, Macky Sall a soutenu que l’agriculture demeure « un secteur vital » dans le développement du Sénégal, faisant état d’importants investissements consentis dans ce secteur. Pour lui, « toutes nos productions agricoles sont en hausse, et plusieurs filières affichent des niveaux jamais atteints depuis l’indépendance ».

Se référant des efforts consentis dans la modernisation progressive du secteur, il ajoute que « l’agriculture reste un secteur vital de notre développement. Nous y avons consacré d’importants investissements pour l’augmentation des superficies emblavées, la maîtrise de l’eau, la mise en œuvre des Domaines agricoles communautaires pour les jeunes, la subvention des matériels et intrants agricoles, l’amélioration de la qualité des semences et la diversification des filières ».

Se prononçant sur la campagne agricole 2018, Macky Sall a souligné que malgré un début d’hivernage déficitaire, « des mesures palliatives ont permis des résultats satisfaisants, y compris pour le riz, avec 1 132 795 tonnes ».

La production horticole et arachidière est établie cette année à 1 432 000 tonnes, a-t-il indiqué, estimant que « l’autosuffisance alimentaire en produits agricoles de base est désormais à notre portée ».

Le président de la République a ajouté qu’en soutien à l’élevage, qui participe également à nos efforts de sécurité alimentaire, « les dotations budgétaires ont augmenté de 160% entre le budget de 2012 et celui de 2019 ».

Parmi les réalisations, il a cité la clôture entière du ranch Djibo Leyti Ka de Dolly, sur 125 km avec des ouvrages hydrauliques et électriques ainsi que des pistes, la création d’un Fonds de résilience aux aléas, directement géré par les éleveurs, pour faire face aux périodes de soudure.

A cela s’ajoutent aussi le soutien aux éleveurs sinistrés au dernier hivernage, la promotion de l’insémination artificielle pour l’amélioration génétique du cheptel et le renforcement du programme de vaccination contre des maladies dévastatrices.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here