Initiative 3N : Le Niger adopte une stratégie de recherche agricole

0

Le gouvernement nigérien a adopté vendredi 11 janvier 2019 la Stratégie nationale de recherche, formation et innovation à moyen et long terme pour l’agriculture qui va servir d’outil de mise en œuvre des programmes stratégiques de l’Initiative 3N (Les Nigériens nourrissent les Nigériens), une politique agricole initiée par le Président Mahamadou Issoufou.

Le document s’articule autour de 4 axes relatifs à la recherche, la formation et l’innovation en agriculture ; les domaines de recherche scientifique et la définition des politiques ; le renforcement du cadre institutionnel ; ainsi que la gouvernance de la recherche, de la formation et de l’innovation en agriculture. Quant au plan d’action, il  comprend 5 programmes opérationnels – accès au capital productif et sa sécurisation, accroissement, diversification et résilience, transformation des produits, alimentation et nutrition et renforcement de la gouvernance de la recherche agricole.

Cette stratégie, a vu son plan d’action a été élaboré en cohérence avec celui de l’Initiative 3N et qui s’inscrit dans le cadre du Plan de développement économique et social (PDES) 2017-2021 du pays.

L’initiative 3N est le cadre  de référence de la politique publique en matière de sécurité alimentaire et nutritionnelle au Niger. Pour rappel, le Niger, en dépit de toutes les ressources investies dans le secteur agricole depuis son indépendance en 1960, a la triste réputation d’être le pays des crises alimentaires à répétition et de la malnutrition permanente. Pendant la sécheresse de 2004-2005, quelque 3,6 millions de personnes étaient touchées et ce chiffre a doublé en 2009-2010, selon les statistiques officielles.

L’Initiative 3N, rappelle-t-on, est un engagement politique du président Issoufou pour mettre ses compatriotes à l’abri de la famine et de la soif.

Elle est constituée d’un programme d’investissements qui permettra au Niger d’atteindre les Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) en intégrant les dispositions de la stratégie de réduction de la pauvreté, afin de garantir les conditions d’une pleine participation des populations à la production nationale et à l’amélioration de leur revenu, a-t-on appris auprès du Haut-Commissaire à l’Initiative 3N à Niamey.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here