La sécheresse pourrait régresser la production de maïs en Afrique du Sud

0

Jannie de Villiers, directeur exécutif de Grain SA, a indiqué que les exploitants de la première zone de culture du maïs n’ont planté que 5% de la surface prévue alors que la période des activités va du 15 novembre à la mi-décembre. Il s’avèrent qu’en Afrique du Sud, les conditions de sécheresse qui règnent dans la partie occidentale de la ceinture de maïs, pourraient réduire la taille de la récolte nationale en 2019.

Cette situation reste préoccupante dans la mesure où cette région fournit à elle seule 60% de la récolte globale avec des provinces comme l’Etat-Libre et le Nord-Ouest.

« Il s’agit d’une saison difficile et il est incertain que nous plantions tous les hectares que nous avons prévus. A cette étape de l’année, nous aurons préféré avoir réalisé la moitié de notre objectif dans l’Ouest », indique le dirigeant.   

Ce retard observé dans cette région de la ceinture du maïs, contraste avec la bonne marche des ensemencements notée (90% de la surface prévue), dans la partie orientale qui produit 40% du stock national.

D’après les prévisions de la Chambre de l’agriculture, la production de maïs devrait s’élever à 12,2 millions de tonnes en 2018/2019, dans l’hypothèse d’un bon déroulement des pluies durant des mois.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here