L’agriculture et la jeunesse : deux piliers pour développer le Mali, selon IBK

0

Le Président de la République du Mali Ibrahima Boubacar Keita (IBK) qui co-animait, jeudi 17 janvier 2019 au Centre international de conférences Abdou Diouf (CICAD) de Diamniadio, une ville située à une trentaine de kilomètres du centre-ville de Dakar, la capitale sénégalaise, un panel de haut niveau avec son homologue sénégalais Macky Sall a informé qu’il mise sur l’amélioration de la production agricole et celle d’avoir une jeunesse formée et qualifiée pour développer son pays.

 « Mon nouveau mandat n’aura de sens qu’autant qu’il soit porteur pour la jeunesse du Mali. Il est placé sous le signe de la promotion de la jeunesse dans tous les domaines à travers une formation qualifiante, bien formée », a assuré Ibrahima Boubacar Keita.

Qui renchérit : «  nous avons des besoins fondamentaux à satisfaire et nous le ferons. Nous avons compris que notre pays a besoin de se développer sur la base d’éléments concrets ».

Ibrahima Boubacar Keita s’est également appesanti sur l’importance de la mécanisation de l’agriculture qui selon lui, est le socle de tout développement. « Près de 2 000 tracteurs sont en place dans notre pays. Je suis convaincu que seuls débout nous pourrons avancer vers l’émergence », a conclu le Chef de l’Etat malien.

A noter que ce panel se tenait après l’ouverture de la troisième édition de la conférence internationale sur l’émergence de l’Afrique (CIEA) au centre international de conférences Abdou Diouf de Diamniadio sur le thème « Emergence, secteur privé et inclusion sociale ». L’ancienne ministre française de l’Environnement, Ségolène Royale faisait partie des panélistes.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here