26 nantis dans le monde ont autant de richesse que la moitié de l’humanité

0

C’est la preuve que les richesses de la planète sont inégalement réparties. Ainsi, l’ONG Oxfam a dénoncé, ce lundi 4 février 2019, dans son rapport annuel, l’inégale répartition des richesses dans le monde et les disparités de ressources vertigineuses entre milliardaires et pauvres. En effet, selon un nouveau rapport d’Oxfam International (Oxford Committee for Famine Relief), une poignée de 26 nantis dans le monde ont un équivalent de richesse à la moitié de la l’humanité (3,8 milliards d’individus), et que la richesse de ces hommes a augmenté de 2,5 milliards de dollars par jour en 2018 alors que la richesse des populations les plus pauvres a baissé de 11%.

Rappelons que, créé en Angleterre en 1942 pour agir contre la famine, Oxfam International (Oxford Committee for Famine Relief) est une confédération composée de vingt organisations indépendantes de même sensibilité qui agissent « contre les injustices et la pauvreté ». Elles travaillent ensemble et en collaboration avec des partenaires locaux répartis dans près de cent pays.

Dans ce nouveau document, Oxfam a également dévoilé la fortune de l’homme le plus riche du monde : il s’agit du directeur général d’Amazon, Jeff Bezos, a atteint 112 milliards de dollars l’an dernier. Notant que seulement 1% de son équivalent de fortune correspond au budget de santé de l’Ethiopie, qui a une population de 105 millions de personnes. Une aberration.

L’ONG estime que les plus riches cachent 7.600 milliards de dollars, dans certains pays comme le Brésil ou le Royaume-Uni. En contrepartie, « les 10% les plus pauvres paient désormais des impôts plus élevés en proportion de leurs revenus que les plus riches ». Ce rapport est publié à un moment où la taxation des plus grandes fortunes suscite de vifs débats dans plusieurs pays, notamment en France où le mouvement des « Gilets jaunes » a relancé le débat sur la suppression de l’ISF par Emmanuel Macron.

« Le fossé qui s’agrandit entre les riches et les pauvres pénalise la lutte contre la pauvreté, fait du tort à l’économie et alimente la colère dans le monde », explique Winnie Byanyima, directrice exécutive d’Oxfam International, à l’occasion de la publication du rapport annuel d’Oxfam sur les inégalités mondiales en amont du World Economic Forum (WEF) qui s’est clôturé vendredi 8 février dernier à Davos (Suisse).

Le rapport souligne que le nombre de milliardaires a doublé depuis la crise financière de 2008, cette période a vu apparaitre un nouveau milliardaire tous les deux jours, alors que les taux d’imposition des riches et des plus grandes multinationales n’ont jamais été aussi bas que ces dernières décennies.

Selon le rapport publié d’Oxfam, les taux d’imposition des particuliers et des grandes entreprises ont été considérablement réduits. Le taux d’imposition de la tranche la plus aisée des pays riches est passé de 62% en 1970 à seulement 38% en 2013. Aucun d’eux n’a l’intention de toucher aux superprofits annuel. Le taux d’imposition moyen dans les pays pauvres n’est que de 28%.

L’organisation non gouvernementale souligne que si les riches payent seulement 0,5% des taxes supplémentaires sur leur richesse cela permettra de récolter des fonds nécessaires pour assurer l’éducation des 262 millions d’enfants déscolarisés, et assurer la prestation de soins de santé pouvant sauver 3,3 millions de personnes de la mort.

Selon le rapport, en 2015, seulement 4 pour cent des recettes fiscales générées dans le monde provenaient d’impôts sur la fortune, telles que les successions ou la propriété, mais ce type d’impôt a été réduit ou supprimé dans de nombreux pays riches. Aucun d’eux n’a l’intention de toucher aux superprofits annuels. Et rarement appliqué dans les pays en voie développement.

Les réductions d’impôt sur la richesse profitent souvent aux hommes, qui possèdent plus de 50% de la richesse des femmes dans le monde et contrôlent 86% des entreprises, ce qui confirme que les femmes sont les plus économiquement touchées par l’inégalité croissante.

Le rapport a ajouté que tous les jours meurent environ 10 mille personnes en raison du manque d’accès aux soins de santé à un coût abordable.

Ce rapport infirme tous les mensonges que déversent les medias à la solde à longueur de journée. Jeff Bezos, Bill Gats et compères n’ont jamais été aussi riches. Depuis plus d’un siècle, les moyens de productions peuvent répondre aux besoins de toute la population mondiale. Les inégalités dans le monde ne s’expliquent que par la concertation du capital entre les mains d’une minorité capitalistes et prospère sur le labeur des travailleurs.

Le rapport arrive avant la réunion des requins du capitalisme mondial et ramassis de malfrat de tout genre, où les personnalités puantes qui représentent la bourgeoisie parasitaire au pouvoir se rencontrent pour déterminer le sort de milliards de damnés de la terre à un moment où le fossé entre la bourgeoisie monopoliste et les travailleurs créateurs de la richesse se creuse de plus en plus.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here