SIA de Paris – Côte d’Ivoire : l’ANADER prône le suivi-évaluation

0

Le Salon International de l’Agriculture de Paris (SIA) (du 23 février au 03 mars 2019) à Paris, la capitale française a été l’occasion pour la délégation ivoirienne de présenter, jeudi 28 février dernier, l’Agence nationale d’appui au développement rural (ANADER) autour du thème : « Le suivi-évaluation, outil d’efficacité et de pérennisation des acquis des projets et programmes de développement rural : cas de l’ANADER ». 

Une présentation qui avait pour cadre le stand de la Côte d’Ivoire au Pavillon 5.2. A cette occasion, Camara Walley Goli Lola, Directrice du suivi-évaluation et qualité de cette institution, a déploré les insuffisances observées dans l’exécution des projets et les restrictions actuelles des ressources affectées au développement rural. D’où, l’importance du système du suivi-évaluation de ces projets.

Ainsi, après avoir présenté les généralités sur le suivi-évaluation en milieu rural avec ses insuffisances et ses défis, elle a souligné que le suivi-évaluation de l’ANADER s’appuie sur une gestion axée sur les résultats. La conférencière a alors présenté la schématisation du système du suivi-évaluation de l’ANADER et sa méthodologie, avant de terminer sur la contribution de cet outil à l’atteinte des projets et programmes.

Selon la conférencière, c’est une approche de gestion du cycle de vie du projet intégrant la stratégie, les ressources, les processus et les mesures pour améliorer la prise de décisions, la transparence et la responsabilité.  « Ce système prend en compte la coordination et gestion de l’information technico-économique ; la formation des acteurs impliqués dans le système d’information ; la sensibilisation des managers de projets et programmes », a-t-elle renchéri. Non sans indiquer qu’il est un véritable outil de veille pour la surveillance de la maladie du swollen shoot dans la cacaoculture depuis 2008.

Le directeur général de l’Anader, Dr. Sidiki Cissé, a, pour sa part, annoncé la 5e édition de la Semaine africaine de la vulgarisation agricole prévue, du 20 au 24 novembre 2019, à Abidjan. Une rencontre de haut niveau organisée par le Forum africain pour les services de conseil agricole (Afaas) dont l’ANADER est membre.

Créée en 1993 pour contribuer à l’amélioration des conditions de vie du monde rural, l’ANADER compte à ce jour, outre son siège à Abidjan, sept zones et 57 zones opérationnelles à travers le territoire national. Son succès dans le monde rural a d’ailleurs été reconnu à la conférence par le président de la Chambre nationale de l’agriculture, Bamba Sindou.

En termes d’activités, l’Agence a mené de 2011 à 2018, cinquante projets majeurs et quatre programmes, avec l’appui de partenaires et de bailleurs de fonds. Elle compte 1200 agents de base pour la collecte de données et des enquêtes de grande envergure dont les résultats sont capitalisés.

Moctar FICOU / VivAfrik            

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here