La sécheresse accusée de plomber les perspectives de croissance au Kenya

0

La Banque mondiale a, dans un nouveau rapport, souligné que la sécheresse pourrait plomber les perspectives économiques du Kenya en 2019, en affectant le secteur agricole.

Si l’on se fie à l’institution financière mondiale, la croissance du pays pourrait descendre à 5,7% cette année, contre une estimation de 5,8% pour 2018. Cette nouvelle prévision, en dessous de celle d’octobre dernier qui annonçait un maintien de la croissance à 5,8% en 2019, est notamment motivée par les risques pesant sur le secteur agricole qui représente près d’un tiers du PIB kenyan.

« Les risques comprennent les conditions de sécheresse qui pourraient réduire la production agricole, surtout si les comtés céréaliers du pays sont touchés », a indiqué l’institution citée par Reuters.

Ces facteurs couplés aux risques extérieurs (tensions commerciales mondiales) qui pourraient affecter les exportations kenyanes ainsi qu’aux difficultés de collecte des ressources intérieures, devraient réduire les performances de l’économie du pays est-africain cette année.

La semaine dernière, le président Uhuru Kenyatta annonçait que le pays tablait sur une croissance à 6,3% cette année, grâce à une hausse des investissements prévus dans le cadre du programme Big Four Agenda du gouvernement.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here