La lutte contre l’invasion du plastique dans nos océans s’intensifie

0

Il y a plus de 150 millions de tonnes de résidus de plastique dans les océans. Si rien n’est entrepris pour endiguer cette crise environnementale, les océans contiendront plus de plastique que de poissons d’ici 2050, selon le rapport du Forum économique mondial et de la Fondation Ellen MacArthur publié en 2016.

Aujourd’hui, le constat est d’autant plus alarmant. Selon les experts, la pollution marine représente un danger croissant pour la santé humaine, les écosystèmes et les économies. Une tendance alarmante dont l’une des manifestations les plus visibles est l’accumulation de déchets plastiques dans les océans. Le déversement de déchets dans les cours d’eau et les océans s’aggrave sous l’effet de la hausse de la production et de la demande de plastique dans le monde. Huit millions de tonnes : c’est la quantité de déchets plastiques qui se déverse chaque année dans les océans, soit l’équivalent d’une benne à ordures toutes les minutes. Face à ce fléau, il est indispensable d’agir de toute urgence.

Cela passe notamment par les solutions innovantes qui seront à l’honneur lors d’événement visant à mettre fin à la pollution marine et qui, nous l’espérons, encourageront les pouvoirs publics à mettre en œuvre les incitations et les politiques nécessaires pour pousser à l’action et à l’innovation et stimuler des changements technologiques.

Vous pouvez suivre l’intégralité de l’événement en ligne et en direct et faire part de votre avis sur cette page, ou sur Twitter avec le hashtag #BeatPlasticPollution. Rendez-vous le 11 avril et, d’ici là, communiquez et participez à la discussion.

Cette manifestation est organisée en partenariat avec l’organisation Global Citizen qui, dans le cadre de son combat pour l’élimination de la pauvreté, appelle les citoyens à agir pour lutter contre la pollution plastique des océans, protéger les régions les plus pauvres du monde et renforcer les économies.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here