Ville durable : les ambitions Franco-Kenyanes présentées aux experts

0

Le Secrétaire d’Etat kenyan au développement urbain PS Charles Hinga a exposé les avancées du gouvernement Kenyatta en termes de cadre règlementaire et de gouvernance des villes, ainsi que sa volonté d’investir dans le développement urbain durable, notamment au travers du programme de logement abordable, avec un fort accent mis sur des modèles de financement en PPP, a-t-il indiqué en présence de la Secrétaire Générale du Sommet Afrique – France 2020 Stéphanie Rivoal.

Cette déclaration fait suite à la première Conférence sur le développement urbain durable en Afrique de l’Est organisé par l’ambassade de France en 2018, dix villes kenyanes seraient en discussion pour réaliser des jumelages avec des municipalités françaises, illustrant le renforcement de la coopération franco-kenyane en matière de développement urbain.

Mme Rivoal a quant à elle évoqué les enjeux de l’urbanisation rapide à laquelle est confrontée la région en terme d’infrastructures et de fourniture de services de base. Elle a également présenté les contours du prochain sommet Afrique – France, qui se tiendra à Paris en 2020 et sera dédié à la Ville Durable. Ce sommet mettra notamment l’accent sur les innovations françaises et africaines pour la Ville de demain.

Ainsi, dans la perspective du sommet Afrique France 2020, la DG Trésor lance un appel à candidatures jusqu’au 14 juin 2019 pour sélectionner des projets portés par des entreprises françaises dans le domaine de la ville durable. 5 millions d’euros de subventions du Fonds d’études et d’aide au secteur privé (FASEP) sont mis à disposition pour financer des démonstrateurs innovants.

L’appel à projets a pour objectif la réalisation de démonstrateurs de ville durable en Afrique. Cinq millions d’euros seront consacrés au financement de solutions concrètes et innovantes, portées principalement par des PME et startups françaises. Les entreprises sont invitées à proposer des projets dans l’ensemble des domaines associés à la ville durable. Énergie, climat, eau, mobilité… Autant de sujets pour valoriser la capacité d’innovation des entreprises françaises dans le domaine, en partenariat avec leurs partenaires locaux africains. Les projets seront financés grâce au Fonds d’études et d’aide au secteur privé.

A cette fin, Benoit Gauthier, chef du Service Economique Régional de Nairobi, a annoncé au nom du Trésor français le lancement d’un appel à projet destiné aux entreprises françaises pour la mise en œuvre de démonstrateurs de technologies innovantes dans les villes africaines. L’enveloppe de 5 MEUR sera déboursée sous forme de subventions et devrait permettre de financer une dizaine de projets sur le continent, qui pourraient constituer des livrables lors du sommet Afrique – France. Trois projets de ce type sont engagés ou en passe de l’être en Afrique de l’Est, dans des domaines aussi divers que les réseaux d’eau potable (Sainte Lizaigne à Kisumu, Kenya), l’éclairage urbain (Sunna Design et Ragni dans l’agglomération de Kampala, Ouganda) et la planification urbaine (Wexity à Addis Abeba, Ethiopie).

La deuxième partie de l’atelier a été consacré aux initiatives portées principalement par le secteur privé, comme le démonstrateur français Rêves de Scènes Urbaines, une association pilote d’entreprises permettant de proposer des projets innovants aux collectivités publiques dont le concept pourrait être exporté au Kenya, ou encore la plateforme kenyane Recycling Marketplace, qui met en relation les producteurs de déchets avec les recycleurs locaux. Enfin, Thierry Déau, PDG de Méridiam, et Marie Lam-Frendo, directrice du Global Infrastructure Hub, ont présenté lors d’une discussion animée par PS Hinga l’Africa Infrastructure Fellowship Program, une initiative publique – privée de formation des cadres publics africains en charge du développement d’infrastructures. Le Kenya devrait être l’un des premiers pays à bénéficier du programme, la première promotion y sera recrutée d’ici la fin de l’année.

Le député du Rhône Hubert Julien-Laferrière a conclu l’atelier en tant que co-président du Partenariat Français pour la Ville et les Territoires, la plateforme d’échange et de valorisation de l’expertise des acteurs français du développement urbain à l’international.

Moctar FICOU / VivAfrik                       

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here