La Namibie promet de libéraliser le secteur électrique dès septembre 2019

0

La libéralisation du secteur électrique n’est qu’une question de mois en Namibie. En effet, le gouvernement a donné son aval pour la fin du monopole en vigueur jusqu’ici dans son secteur électrique national. Le marché sera désormais ouvert aux producteurs indépendants d’énergie, et ce, à partir de septembre 2019. 

Selon les nouvelles dispositions, les consommateurs privés et les producteurs indépendants pourront directement réaliser des transactions de fourniture d’énergie, sans avoir recours à la NamPower, la compagnie électrique nationale.

Les producteurs privés d’énergie pourront également réaliser des transactions entre eux, ce qui augmentera le jeu de la concurrence sur le marché et les investissements dans le secteur.

L’objectif de cette libéralisation est de permettre une meilleure implication des investisseurs privés dans le secteur.

« Avec l’ouverture du marché énergétique, vous verrez de plus en plus d’entreprises privées investir le secteur énergétique », a affirmé à l’agenceecofin.com Stanley Simataa, le ministre de l’Information, et des Technologies de communication.

Selon le responsable, les entreprises étrangères intéressées devront être persuadées de former des joint-ventures avec les compagnies locales.

En décembre 2018, la demande électrique de la Namibie s’établissait à 652 MW, exception faite de la consommation de la mine de Zinc de Skorpion qui s’approvisionne directement auprès de l’Afrique du Sud. La production électrique, quant à elle, était de 557 MW, dont 40 % d’énergie renouvelable.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here