Une centrale solaire de 45 MW inaugurée à Mariental (Namibie)

0

La Namibie se dote désormais d’une centrale solaire de 45 MW. Cette capacité fait d’elle la plus grande centrale du pays. L’infrastructure est officiellement inaugurée par Alten Energias Renovables le 20 juin 2019. Ce parc solaire est implanté dans la municipalité de Mariental, dans le sud du pays. Le projet qui s’étend sur 100 hectares produit assez d’énergie pour alimenter 70 000 personnes.

La mise en place de la centrale a coûté 70 millions $, dont plus de 50 millions ont été mobilisés auprès de la Standard Bank d’Afrique du Sud et de la Proparco, la branche de l’Agence française de développement (AFD) consacrée aux entreprises privées. Elle a une durée d’exploitation de 25 ans et sa production est cédée à la NamPower, la compagnie électrique nationale de la Namibie.

Le développement de cette centrale entre dans le cadre de l’ambition de la Namibie de réduire ses importations d’énergie, grâce au développement de centrales d’énergies renouvelables. Le pays a, en effet, une capacité de production de 490 MW pour un pic de demande électrique de 639 MW. Il compte faire baisser ses importations d’électricité de 20%, d’ici à 2025.

A propos d’Alten

Alten Renewable Energy est un groupe IPP de premier plan dans le secteur spécialisé de l’énergie solaire photovoltaïque, avec des bureaux en Espagne, aux Pays-Bas, au Kenya, au Nigeria, au Mexique et en Namibie. Il possède une grande expertise dans le développement, le financement, la construction et l’exploitation de centrales solaires photovoltaïques dans des environnements difficiles. En 2016, la société avait été adjudicataire de 348 MW au Mexique dans le cadre du deuxième appel d’offres relatif à l’électricité de ce pays. Elle a atteint le processus de clôture financière pour 5 2 0 MW au Kenya, en Namibie, au Nigéria et au Mexique et a étendu son activité en Afrique au-delà de ses principaux marchés, notamment en Éthiopie, au Malawi, au Mozambique et au Sénégal. En outre, la société a un pipeline de 1 GW, en Afrique et en Amérique latine, à différents stades de développement.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here