L’AIPDP reconnait le problème de formation des formateurs auquel fait face l’Afrique

0

La formation des formateurs est parsemée de difficultés sur le continent africain. C’est ce qu’a expliqué l’Association pour l’innovation professionnelle et le développement professionnel (AIPDP), une organisation du milieu pédagogique africain. En clôturant de son récent colloque tenu à Cotonou, au Benin, cette structure a affirmé que l’Afrique fait face à un véritable problème de formation des formateurs. Une situation qui, selon l’organisation, contribue à l’inadéquation formation-emploi.

Le problème, est que les formations des enseignants ne sont pas en rapport avec les exigences du marché de l’emploi notamment celles liées à la technologie et au numérique, a soutenu Christian da Silva, vice-président de l’AIPDP-Bénin. « Les enseignants ont tout simplement transmis la connaissance au lieu de la compétence » a-t-il déclaré.

Le rôle de l’enseignant, désormais, ne devrait plus se limiter à livrer des connaissances mais des compétences adaptées aux exigences actuelles, afin de former des citoyens autonomes, capables de se prendre en charge et de créer des emplois.

Les gouvernements africains doivent donc insister pour former les formateurs à l’acquisition de ces compétences qui jusqu’ici fait défaut au système éducatif africain.

En plus de la formation des formateurs, ils doivent également régler les problèmes comme l’insuffisance de l’outillage des formateurs, le choix des formateurs et leur recrutement.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here