Une convention signée au Niger pour financer la centrale hybride d’Agadez

0

Le Niger multiplie ses efforts dans la production de l’énergie renouvelable. C’est dans cette optique que, au cours du dernier Conseil des ministres, le gouvernement a donné son accord pour la ratification, avec l’Agence française de développement (AFD), de la convention de financement d’un montant de 16 millions d’euros (10,5 milliards FCFA). Elle a été signée le 4 juin 2018 à Niamey, pour assurer le financement partiel du projet de construction de la centrale hybride (13 MW photovoltaïque et 6 MW thermique) d’Agadez.

Selon les autorités, ce prêt a été consenti au Niger sous certaines conditions générales et spécifiques. Notamment, l’utilisation intégrale des fonds de la subvention aux fins de financer les dépenses éligibles, hors impôt, taxes et droits de toute nature et la maîtrise de l’ouvrage, par la Nigelec.

« L’objectif global de la convention de financement, objet du présent projet d’ordonnance, est de desservir la ville d’Agadez en électricité, tout en renforçant le réseau de distribution de cette ville et l’électrification du hameau voisin de Tibinitene », explique le gouvernement dans un communiqué.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here