L’Eswatini entre production de biomasse et d’énergie solaire

0

Le pays en Afrique australe réputé pour ses réserves naturelles a fait confiance à 13 producteurs indépendants d’énergie dans le cadre de la mise en place de 80 MW de centrales solaires et à biomasse. L’Eswatini, jadis appelée «Swaziland », à travers l’Eswatini Energy Regulatory Authority (ESERA) a récemment publié la liste des énergéticiens toujours en lice pour la mise en œuvre des projets.

Les Français Engie et EDF Renewable, le Britannique Globeleq, l’Allemand Innovent, le Canadien JCM Power, mais également des entités locales telles que l’Eswatini Green Energy Consortium figurent parmi les compagnies retenues.

Les centrales seront mises en place dans le cadre de deux projets distincts, le premier relatif à la construction de centrales solaires d’une capacité totale de 40 MW et le second de même capacité, fonctionnant à partir de la biomasse. Il est prévu que les centrales solaires entrent en service d’ici 2020. Celles à biomasse fourniront de l’énergie au cours de l’année suivante.

La construction de ces infrastructures entre dans le cadre de l’accroissement de l’indépendance énergétique du royaume. Actuellement, sa puissance installée de 60,4 MW répartie sur 4 centrales ne satisfait que 17 % de sa consommation énergétique. Le reste est importé depuis l’Afrique du Sud et le Mozambique.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here