Accès à la finance climatique : le Togo lance le projet de consolidation des acquis de sa préparation

0

L’accès au fonds vert pour le climat est aujourd’hui la préoccupation majeure des autorités Togolaises. C’est dans cette perspective que le ministère de l’Environnement, du Développement durable et de la Protection de la nature a organisé, vendredi 22 novembre 2019 à Lomé un atelier national de lancement du projet « Consolidation des acquis de la préparation du Togo à l’accès à la finance climatique ».

Le fonds vert pour le climat est institué par la communauté internationale pour promouvoir un changement de paradigme vers des trajectoires de développement sobre en carbone et résilient au climat. Cela consiste à accorder aux pays en développement une aide pour éliminer ou réduire leurs émissions de gaz à effet de Serre et s’adapter aux impacts du changement climatique, rappelle un communiqué de presse, cité par faapa.info.                  

Le document précise que, c’est dans ce contexte que le Togo s’est engagé dans la préparation à l’accès de ce Fonds avec en toile de mire la mobilisation de 1,5 millions de dollars pour le financement de projets en lien avec la résilience des communautés. Le projet lancé comme l’indique l’intitulé vise à consolider les acquis de la première génération de la préparation. Il s’agit précisément d’élaborer des notes conceptuelles en lien avec le Plan national de développement (PND) à soumettre au Fonds vert, de renforcer les capacités des acteurs pour qu’ils soient en mesure d’identifier les projets et savoir les écrire pour ne plus dépendre des consultants. Il est aussi question de mettre à contribution le secteur privé dans cette lutte contre le changement climatique.

Les participants ont suivi des présentations sur le Fonds vert, ses priorités, ses domaines d’impacts stratégiques, le critère d’investissement et les modalités d’accès. Ils ont aussi été éclairés sur le projet notamment ses composantes, les principales activités retenues, la mise en œuvre et le chronogramme ainsi que le programme pays du Fonds en lien avec les probables thématiques de notes conceptuelles à développer. La facilité du secteur privé du Fonds vert pour le climat a également fait l’objet des échanges.

En ouvrant les travaux, le ministre de l’Environnement, du développement durable et de la protection de la nature, Prof. David Wonou Oladokoun a affirmé que les changements climatiques constituent un problème complexe qui, bien qu’étant de nature environnementale, a des conséquences sur beaucoup d’issues globales telles que la pauvreté, le développement économique et la gestion des ressources naturelles. Il a, au nom du gouvernement, remercié le Secrétariat du Fonds vert pour le climat pour avoir accordé une deuxième subvention pour l’exécution de ce projet de préparation du Togo à l’accès du Fonds à travers son programme d’appui préparatoire appelé « readiness support ». « Je puis donc affirmer sans ambages que cet appui témoigne de la reconnaissance au plan international des efforts du Togo dans la lutte contre les changements climatiques», a dit le ministre.

La cérémonie d’ouverture s’est déroulée en présence de plusieurs personnalités parmi lesquelles des membres du gouvernement, des députés, le conseiller spécial du président de la République, des représentants du système des Nations Unies et des ONG ainsi que d’autres acteurs de la lutte contre le changement climatique.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here