Journée internationale des migrants, le message du Secrétaire général de l’ONU

0

La communauté internationale va célébrer, le 18 décembre 2019, la Journée internationale des migrants. Au menu, plusieurs associations, collectifs et syndicats organisent diverses actions dans plusieurs villes. Ils appellent à un «respect des droits des sans-papiers et à une politique de régularisation fondée sur des critères clairs et permanents.»

Rappelons que, la journée internationale des migrants, instaurée par l’Organisation des Nations unies en 2000, vise notamment à fournir des informations sur les droits de l’homme et sur les libertés fondamentales des migrants. La date a été choisie pour marquer l’anniversaire de l’adoption de la convention internationale du 18 décembre 1990 relative aux droits des travailleurs migrants.

Les organisateurs des actions, parmi lesquels l’ACV-CSC, l’ABVV-FGTB, le Centre d’Éducation Populaire André Genot (CEPAG) et le CIRÉ, insistent également sur la nécessité « d’intégrer les sans-papiers dans l’État de droit » ainsi que sur la ratification de la convention de 1990 à laquelle la Belgique n’a pas encore pris part.

Au matin du 18 décembre prochain, l’ACV-CSC organisera à Bruxelles une matinée de réflexion sur les enjeux de la migration dans le monde du travail. Le CEPAG et la FGTB tiendront une activité similaire à Namur. À Liège et Mons, des rassemblements sont prévus à partir de 17h par les associations locales d’aide aux sans-papiers. A cette occasion, le  Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies (ONU), António Guterres s’est exprimé en prélude de la célébration de cet événement mondial.

Message du Secrétaire général de l’ONU

« Les migrants sont des membres à part entière de la société. Ils favorisent la compréhension mutuelle et contribuent au développement durable dans les pays d’origine et de destination.

Des migrations sûres, ordonnées et régulières sont dans l’intérêt de tous. Les priorités nationales en matière de migration sont bien mieux mises en œuvre dès lors qu’elles font appel à la coopération internationale.

Tous les migrants ont droit à une égale protection de tous leurs droits fondamentaux.

Ces principes sont consacrés dans le Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières.

Malgré cela, les migrants sont souvent la cible de discours fallacieux et hostiles.

Nous les voyons souvent subir des épreuves indicibles en raison de politiques fondées sur la peur et non sur les faits.

En cette Journée internationale, j’exhorte les dirigeants et les populations du monde entier à donner vie au Pacte mondial, de sorte que les migrations soient bénéfiques à tous ».

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here