Le mois de Novembre 2019 est mois le plus chaud jamais enregistré depuis 1880

0

L’Agence américaine océanique et atmosphérique (NOAA) a révélé lundi 16 décembre dernier que le mois de novembre 2019 fut le deuxième plus chaud jamais enregistré sur Terre depuis 1880, derrière novembre 2015, confirmant une nouvelle année de records de chaleur. 

« La chaleur exceptionnelle a également été ressentie aux deux extrémités de la planète : la couverture de glace de mer dans les océans Arctique et Antarctique est tombée à des creux presque records en novembre », a indiqué l’agence.                 

Le service européen Copernicus avait de son côté livré une estimation légèrement différente mais confirmant la même tendance, estimant que le mois figurait parmi les trois mois de novembre les plus chauds des relevés, avec 2015 et 2016.

Selon la NOAA, la température moyenne du globe a été en novembre 2019 supérieure de 0,92°C à la moyenne du 20ème siècle de 12,9°C.

Mois après mois, et notamment en juillet, l’année 2019 a accumulé les records. Elle est à ce stade la deuxième année la plus chaude depuis 1880, selon les Américains. L’année 2016 reste en moyenne la plus chaude (+1,01°C par rapport à la moyenne du 20ème siècle).

Pour sa part, l’Organisation météorologique mondiale a déclaré début décembre que 2019 s’inscrirait parmi les trois années les plus chaudes enregistrées depuis 1850 et venait conclure une décennie « de chaleur exceptionnelle ».

Cette augmentation de la température moyenne à la surface des terres et des océans d’environ 1°C est à comparer à l’objectif de l’accord de Paris de limiter la hausse à entre 1,5°C et 2°C. Au rythme actuel des émissions de gaz à effet de serre, la planète se dirige vers +4 ou 5°C d’ici à la fin du siècle.

Parmi les événements climatiques pointés du doigt, la NOAA évoque la couverture de glace sur la mer qui « a diminué pour atteindre sa deuxième plus faible taille jamais enregistrée en novembre dans l’Arctique et l’Antarctique, après celle observée en novembre 2016. Celle de l’Arctique était de 12,8% inférieure à la moyenne de 1981-2010, tandis que la couverture de l’Antarctique était de 6,35% inférieure à la moyenne ».

En outre, le constat est que les continents et les régions insulaires ont eu très chaud. « C’était le mois de novembre le plus chaud jamais enregistré en Amérique du Sud, en Afrique et aux îles Hawaï. Les Caraïbes ont connu leur deuxième mois de novembre le plus chaud, et l’Europe a enregistré son septième plus chaud jamais enregistré », a détaillé la NOAA.

En fin, elle retint que le réchauffement de l’océan s’est poursuivi. « La température moyenne de la surface de la mer dans le monde s’est classée au deuxième rang des plus chaudes de l’année à ce jour -seulement 0,03 degré C plus frais que l’année record de 2016 ».

Moctar FICOU / VivAfrik                       

Laisser un commentaire