La CEDEAO envisage de mettre fin aux emballages plastiques en 2025

0

La Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a donné un ultimatum à ses pays membres afin qu’ils se séparent des sachets plastiques d’ici à l’horizon 2025. Un appel qui entre en droite ligne dans la préservation de l’environnement tant prônée par l’organisation communautaire africaine. Mieux, les ministres en charge de l’Environnement des pays membres de la CEDEAO ont décidé de « l’interdiction, de l’importation, de la production et de la commercialisation des emballages plastiques dans la région d’ici à 2025 ».

Il en est de même de « l’interdiction de l’installation de nouvelles unités de production d’emballages plastiques dans les pays de la CEDEAO ». Ces dites autorités ont, par ailleurs, fait des recommandations relativement à « la finalisation de la stratégie et le cadre harmonisé de la gestion des produits et déchets plastiques en 2020, la domestication par les pays de la CEDEAO de la Convention de Bamako sur l’interdiction d’importer en Afrique des déchets dangereux et de la Convention de Bâle sur les mouvements transfrontaliers des déchets dangereux, et enfin la mise en œuvre effective des Conventions signées et ratifiés en lien avec les produits chimiques et les déchets dangereux par les États membres de la CEDEAO », a relevé un communiqué de presse de l’organisation sanctionnant une réunion tenue à Ouagadougou au Burkina Faso samedi 08 février 2020.

Au cours de cette rencontre internationale, les ministres en charge des Hydrocarbures et ceux en charge de l’Environnement, le Commissaire énergie et mines et le Commissaire Agriculture, Environnement et ressources en eau de la Commission de la CEDEAO, ainsi que les experts venus des Etats membres, de la Commission de la CEDEAO et d’organismes régionaux et internationaux, ont examiné du 5 au 6 février 2020, « les conclusions de l’étude portant sur l’harmonisation des spécifications des carburants et des limites d’émission des gaz et particules émis par les véhicules ».

Moctar FICOU / VivAfrik             

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here