Bénin : le nouveau code d’électricité ouvre le secteur énergétique aux investisseurs privés

0

La Société béninoise d’énergie électrique (SBEE) ne détient plus le monopole de la production de l’énergie électrique au Bénin. C’est tout le sens du nouveau code d’électricité du pays voté mardi 4 février 2020 par les députés à l’Assemblée nationale. Mieux, ce nouveau code permet l’ouverture du secteur énergétique aux investisseurs privés.             

Si l’on se fie au texte, cette société dirigée aujourd’hui par des étrangers ne sera plus la seule à produire, transporter, distribuer et commercialiser l’énergie électrique en République du Bénin. L’autre innovation du nouveau code, c’est le renforcement des pouvoirs de l’Autorité de régulation de l’électricité (Are).         

La structure a désormais tous les pouvoirs pour veiller à l’exercice d’une concurrence saine et légale dans le secteur, ceci dans l’intérêt des consommateurs et de l’Etat. Les investisseurs privés doivent donc respecter les contrats signés. L’Are interviendra également pour faire respecter les règles en ce qui concerne le contrôle des installations techniques des producteurs privés, les conditions d’accès aux réseaux et aux utilisateurs.

Pour Benjamin Lawson du site d’information lanouvelletribune.info, les revendeurs d’électricité doivent avoir des agréments d’exploitation.           

C’est aussi à l’organe d’avoir un œil sur la politique de prix de tous les services, notamment les branchements, ceci, dans l’optique d’éviter tout abus par l’opérateur privé.  Notons par ailleurs que les revendeurs d’électricité doivent désormais avoir des agréments exploitation et prendre l’engagement d’utiliser le matériel adéquat pour leurs activités. Le nouveau code du numérique interdit également les toiles d’araignées.

Moctar FICOU / VivAfrik         

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here