Entreprenariat en Afrique : 65 millions d’euros de la France pour soutenir l’innovation

0

La France vient de voler au secours des petites et moyennes entreprises africaines par le biais de Digital Africa, un programme de 65 millions euros conçu pour soutenir la dynamique entrepreneuriale africaine et le développement de projets d’innovation numérique impactant le continent. Digital Africa est une initiative qui mise sur une transformation numérique, pour améliorer la performance et les résultats des entrepreneurs africains, particulièrement dans le secteur agro-alimentaire. En Afrique de l’Ouest, le secteur agricole est le plus large en termes de création d’emplois, à l’exception du Ghana, du Nigéria et de la Gambie où c’est plutôt l’industrie, selon un document de recherche publié par les United Nations University en 2018. Cependant, une forte proportion de la population active travaillant dans ce secteur utilise jusqu’à ce jour de vieilles technologies obsolètes alors que le niveau des activités économiques informelles demeure élevé. C’est cette sorte de défi que le Digital Africa tient à relever un peu partout en Afrique en promouvant l’interaction, la promotion et le renforcement de l’innovation tant dans différents secteurs économiques. Avec le soutien de l’Agence Française de Développement (AFD), Digital Africa compte plus de 60 partenaires de premier plan en Europe et en Afrique et a vu l’initiative s’étendre à 42 pays depuis son lancement, renseigne leconomistebenin.com.

Protocole d’accord

« Il s’agit d’une étape importante pour permettre au continent de maximiser son potentiel. Avec de nombreux jeunes qui démarrent leur propre entreprise en Afrique, il y a maintenant une génération habilitée qui utilise la technologie pour établir et gérer leurs entreprises », a déclaré André Laperrière, directeur exécutif du Global Open Data for Agriculture and Nutrition (GODAN),  partenaire du Digital Africa. GODAN et Digital Africa ont signé un Protocole d’Accord signé à Paris le 24 février 2020. Grâce à leur collaboration, les deux organisations s’emploieront  à renforcer la disponibilité, l’utilisation et le partage des données ouvertes pour améliorer la sécurité alimentaire et nutritionnelle en Afrique. Créé sous la gouverne de l’ONU suite à l’initiative de plusieurs pays dont Royaume-Uni et les Etats-Unis, le GODAN a été conçu pour stimuler et soutenir un mouvement global destiné à contribuer en faveur d’une pleine sécurité alimentaire mondiale à l’horizon 2050. Un africain sur quatre souffre encore aujourd’hui de la malnutrition chronique et, continuer à faire de l’agriculture comme avant, n’est pas la solution de demain, martèle la Banque mondiale, ajoute le média cité plus haut.             

Les douze nominés des Trophées de l’innovation du CFIA 2020

Plus de 90 innovations ont été présentées par les exposants du CFIA et soumises à l’évaluation du jury. Le palmarès 2020 sera dévoilé le 10 mars, lors de la soirée du salon. Le jury des Trophées de l’Innovation du CFIA 2020 s’est réuni le 10 février dans la salle du conseil du Centre Culinaire Contemporain à Rennes (35). Industriels, experts et journalistes, dont Karine Ermenier et Pierre Christen pour Process Alimentaire, ont assisté aux présentations orales des douze nominés. Chaque entreprise avait dix minutes pour mettre en avant l’originalité de son innovation, ses bénéfices industriels et son potentiel commercial. A l’issue des interventions, les questions fusaient. Quelle différence par rapport à telle solution concurrente ? Combien ça coûte ? Quelle nettoyabilité ? Les innovations mises en avant par les candidats ont été passées au crible. Le point d’orgue de cette grande opération destinée à mettre en valeur le savoir-faire des exposants sera la soirée du salon CFIA. Rendez-vous est pris le mardi 10 mars. Comment intégrer une balance en limitant les temps d’arrêt et les éventuelles saignées dans le sol ? En guise de réponse, Mettler Toledo a imaginé une balance au sol sans fil dotée d’une batterie au lithium. D’une durée de vie de deux ans, elle est associée à un émetteur Bluetooth 5.0, d’une portée de 20 mètres. Le terminal associé peut, lui aussi, être sans fil. Une pré-calibration chez Mettler Toledo est possible, a pour sa part souligné processalimentaire.com.

Moctar FICOU / VivAfrik  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here