Officiel : le forum sur l’hydroélectricité se tiendra en avril 2020 au Cap (Afrique du Sud)

0

La ville sud-africaine du Cap va accueillir, du 21 au 22 avril 2020, un forum sur l’hydroélectricité (African Hydropower Forum). Lors de cette rencontre de haut niveau, les experts et financiers vont passer au peigne fin les avancées dans la production de l’énergie hydraulique en Afrique.

Notons que l’hydroélectrique est l’une des sources d’énergie renouvelable les plus exploitées en Afrique. De grands projets hydroélectriques sont d’ailleurs en gestation sur le continent. Du Nigeria en Éthiopie en passant par la République démocratique du Congo (RDC), certains gouvernements africains misent sur leurs potentiels hydroélectriques pour relever le défi de l’accès à l’Électricité.

Cependant, l’exploitation de cette source d’énergie doit faire face à des défis environnementaux. Pire encore, les installations hydroélectriques africaines subissent de plein fouet les conséquences du changement climatiques. Cette question fait partie des problématiques qui seront à l’ordre du jour de l’African Hydropower Forum. Il s’agit d’une conférence qui se tient du 21 au 22 avril 2020 au Cap en Afrique du Sud.

De l’avis de Jean Marie Takouleu du journal afrik21.africa, l’événement accueillera 18 conférenciers venus de plusieurs pays et d’industries de développement de projets hydroélectriques. Les échangent entre ces acteurs tourneront autour des problèmes climatiques qui plombent le développement de l’hydroélectricité. Il s’agit particulièrement de la sécheresse qui a pour principal effet la réduction des débits des cours d’eau et donc du niveau des barrages qui servent à faire fonctionner les centrales hydroélectriques.

Les changes porteront également sur le potentiel et les possibilités de développement, la collaboration transfrontalière, les développements polyvalents, ainsi que les défis techniques, environnementaux et financiers que pose le secteur de l’hydroélectricité dans toutes les régions du continent africain. La conférence sera élargie aux thématiques connexes, notamment les travaux de génie civil et les conditions difficiles ; l’hydrologie et la gestion des inondations  et des sécheresses ; la technologie hydroélectrique, les aspects environnementaux et sociaux, ainsi que d’autres questions importantes auxquelles le secteur est confronté.

Moctar FICOU / VivAfrik                                     

Laisser un commentaire