Vers une alliance entre le gouvernement zimbabwéen et Invictus Energy sur le gaz de Cabora Bassa

1

La société énergétique australienne Invictus Energy pourrait être associée au gouvernement zimbabwéen pour développer le projet gazier de cabora Bassa. Le pays compte signer un accord de partage de production avec cette firme. Pour cela, il a mis en place un comité technique pour entreprendre des négociations avec la firme d’exploration.

« La société a été informée par le ministère des Mines et du Développement minier qu’un comité technique a été mis en place par le gouvernement du Zimbabwe pour entreprendre des négociations en vue d’un accord de partage de la production. Le Comité a tenu sa première réunion la semaine dernière », a déclaré Invictus dans un communiqué publié mercredi 17 mars 2020.

Le comité technique est présidé par le secrétaire d’État aux Finances et au Développement économique. Il comprend les secrétaires permanents des Mines et du Développement minier, de l’Énergie et de l’Électricité, ainsi que des fonctionnaires de la Banque centrale, de l’Agence d’investissement et de développement du Zimbabwe, du Bureau du procureur général et du ministère des Travaux publics.

Le gouvernement a indiqué que l’accord devrait être signé à court terme et fournira un cadre juridique et fiscal stable et transparent pour l’exploration et la production d’hydrocarbures au Zimbabwe. Pour rappel, Invictus envisageait depuis quelques mois d’attirer un investisseur sur la zone, afin de partager avec lui les parts et les charges liées au développement.

Le projet de Cabora Bassa comprend une importante découverte de gaz dénommée Muzarabani. C’est l’un des plus importants prospects de gaz naturel non développé d’Afrique. Le périmètre a récemment été classé comme projet prioritaire de développement, par le gouvernement.

Moctar FICOU / VivAfrik

1 COMMENTAIRE

  1. ‘Le pays compte signer un accord de partage de production avec cette firme.’

    Les ressources naturelles sont des bénédictions de Dieu. Ainsi, leur destin est d’être partagé. Partager ces ressources pour qu’elles soient, dans la réalité terre à terre des populations, une manifestation pratique de la bonté de Dieu.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here