Sénégal – distribution de l’aide alimentaire d’urgence : AFRICTIVISTES appelle à plus de transparence

1

La distribution de vivres au Sénégal visant à faire face aux effets socioéconomiques engendrés par la propagation du coronavirus (Covid-19) continue de faire couler beaucoup d’encres. Suffisant pour AFRICTIVISTES d’appelle à plus de transparence dans la gestion de cette crise.

« Le chef de l’Etat Macky Sall a réceptionné, le samedi 11 avril 2020, 146 mille tonnes de vivres au Port autonome de Dakar avant de lancer les opérations de distribution de l’aide alimentaire d’urgence aux populations. Cette opération marquait également le début de la mise en œuvre du programme d’aide alimentaire d’urgence doté d’une enveloppe de 69 milliards de Francs CFA, tirée du Fonds de riposte et de solidarité contre les effets du coronavirus (FORCE-COVID-19). Cependant, la gestion du marché d’attribution des vivres et de leur transport a laissé planer le doute chez de nombreux sénégalais qui ont décrié un manque de transparence dans le processus », a constaté l’organisation dans un communiqué parvenu à VivAfrik.

En effet, des informations ont circulé dans les réseaux sociaux faisant état d’une enveloppe de 6 milliards qui aurait été dégagée pour les propriétaires de camions chargés de ventiler les denrées dans les 552 Communes que compte le pays. Alors qu’un collectif des acteurs des transports routiers s’était déclaré prêt à acheminer gratuitement les vivres. Mais à leur grande surprise, le lundi 06 avril 2020, ils ont vu un appel d’offre du gouvernement qui avait dégagé plusieurs milliards pour le transport des vivres à travers le Sénégal.

« L’absence d’une communication proactive allant dans le sens d’éclairer l’opinion sur les tenants et les aboutissants de cette affaire ainsi que les modalités de passation des marchés de distribution des vivres ont révélé une certaine tension au sommet de l’Etat ; mais aussi des problèmes de gouvernance et de transparence. Ce qui est en contradiction avec la LOI n° 2012-22 du 27 décembre 2012 portant Code de Transparence dans la Gestion des Finances publiques qui vise à garantir une gestion transparente, efficace et économe des ressources financières publiques. Parmi ses principes fondateurs, on peut relever la reddition régulière des comptes par les organes exécutifs et d’information complète et régulière des citoyens sur les choix budgétaires. Des principes également énoncés par la Constitution sénégalaise qui dans son préambule renouvelle son attachement à la transparence dans la conduite et la gestion des affaires publiques ainsi qu’au principe de bonne gouvernance », lit-on dans le communiqué.

Qui ajoute que, les informations relayées par les médias, et jusqu’ici pas suffisamment clarifiées par le ministère en charge du Développement communautaire, de l’équité sociale et territoriale, sur les coût du transport des denrées alimentaires, les quantités de produits achetés, les prix d’achat des produits et les bénéficiaires des marchés octroyés sont de nature à jeter le trouble dans l’esprit des sénégalais. Ces fortes incertitudes risquent de semer le doute sur la bonne distribution des denrées pour qu’elles parviennent aux populations les plus pauvres et les plus nécessiteuses.

Une attitude qu’AFRICTIVISTES, fervent défenseur des droits humains et la bonne gouvernance rejette catégoriquement. « AFRICTIVISTES, toujours déterminé à promouvoir et à défendre les valeurs démocratiques, les droits humains et la bonne gouvernance, ne saurait cautionner ce mode de gestion. Nous pensons que l’état d’urgence et ses conséquences juridiques ne peuvent justifier cette manière de gérer », a dénoncé l’organisation.

Face à cette nébuleuse autour du marché d’attribution des vivres et de leur transport, AFRICTIVISTES appelle à la transparence et à la reddition régulière des comptes. Nous demandons un renforcement du contrôle avec une plus grande implication de la société civile et des acteurs sociaux.

AFRICTIVISTES invite le Président Macky Sall à mettre en place, sans délai, le Comité de pilotage du Fonds « FORCE COVID 19 » (Ndlr : Comité de pilotage déjà mis en place et dirigé par le Général François Ndiaye) pour garantir la transparence totale de la gestion de l’argent mobilisé par des sénégalais, au prix d’importants sacrifices. Et que ce comité soit le plus représentatif possible avec toutes les forces vives de la nation afin de superviser et de garantir une gestion irréprochable de cette manne financière.

En outre, AFRICTIVISTES exhorte les autorités à effectuer dès la fin du processus un audit complet pour tirer au clair toutes ces allégations autour des contrats signés dans cette affaire et jugés nébuleux.

La structure apprécie enfin « à sa juste valeur la mise en place de ces programmes d’aide. Nous demandons à l’Etat de s’assurer que toutes les conditions de transparence, d’inclusion, d’équité et de redevabilité sont garanties et de veiller à ce que ces vivres parviennent aux nécessiteux et qu’il n’y ait aucune forme de politisation ou de partie pris dans la distribution de ces vivres ».

La pandémie du coronavirus n’a pas fini de révéler les manquements des Etats africains, l’insuffisance de moyens dans les structures hospitalières et la mauvaise gouvernance qui a prévalu jusque-là dans certains secteurs vitaux des pays. L’occasion se présente ainsi pour les Etats africains de corriger certaines tares de gestion et de privilégier une posture éthique et politique correspondant aux enjeux du moment, indique le document officiel de l’organisation.

Rappelons que AFRICTIVISTES est l’union des blogueurs et web-activistes du continent africain pour promouvoir et défendre les valeurs démocratiques, les droits humains et la bonne gouvernance à travers le numérique. AFRICTIVISTES en tant qu’organisation dynamique élargie à l’ensemble des pays africains se focalise sur la « Consolidation de la démocratie » non seulement à l’échelle de chaque pays mais aussi et surtout à l’échelle continentale. Nous entendons par consolidation de la démocratie, toute action tendant vers une démocratie réelle, une démocratie participative, une cyberdémocratie, une E-gouvernance et l’ancrage effective de la culture démocratique dans nos pays respectifs. AFRICTIVITES est une sentinelle de la démocratie dans tous les pays africains. À ce titre, la ligue est résolue à intervenir directement ou à faire des plaidoyers pour faire intervenir des acteurs dans les différents processus de changement politique et social.        

Moctar FICOU / VivAfrik                            

1 COMMENTAIRE

  1. Nous sommes le 8 mai 2020, la pandémie Covid19 n’a de cesse. Qu’en est-il aujourd’hui de la distribution gratuite d’aide alimentaire dans les 552 communes ? Dans chacune de ces communes, est-ce que toutes les familles sans exception bénéficient gratuitement de cette aide ? L’inquiétude est grandissante pour bon nombre de famille qui n’ont pas encore reçu d’aide. Merci de faire un bilan concernant l’avancement de la distribution alimentaire déjà réalisée à ce jour et pour les jours à venir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here