Sénégal : deux français cités dans le trafic de bois de rose en Casamance

0

Anthony Panetta et Gabriel Akram Nakhleh, deux français sont cités dans le dossier de trafic de bois de rose en Casamance. Le produit est acheminé illégalement vers la Chine.  Ces deux français travaillaient avec la société Westwood dirigée par le franco-suisse-roumain Nicolae Bogdan Buzaianu et de son neveu Dragos Buzaianu.

Selon certaines indiscrétions, ces deux français auraient géré les affaires courantes de Westwood et mis la pression sur les acteurs locaux du commerce de bois pour qu’ils exportent leur production via Westwood.

Ils seraient responsables de l’exportation illégale de 315 000 tonnes de bois de rose de Casamance via la Gambie estimée à une valeur de 163 millions de dollars, près de 800 milliards de CFA.

Rappelons le 2 avril 2020, Le Point Afrique avait révélé qu’un homme d’affaires suisse, Nicolae Bogdan Buzaianu, était soupçonné d’avoir abattu illégalement, entre 2014 et 2017, des milliers de tonnes de bois précieux avec la complicité de l’ancien président de Gambie Yahya Jammeh.

Le bois de rose, une espèce protégée, était exporté via le port de Banjul, en Gambie, pour être commercialisé en Chine. Les troncs ne provenaient pas de Gambie, mais du pays voisin, le Sénégal. Plus précisément de la Casamance, région en proie à un conflit armé.

Ce « commerce » (qui aurait rapporté 163 millions de dollars) permettait aussi, selon notre source, de financer une organisation séparatiste, le Mouvement des forces démocratiques de Casamance (MFDC). En juin 2019, l’ONG Trial International a dénoncé ce trafic auprès du ministère public de la Confédération à Berne. Mais, la justice suisse prenant apparemment son temps pour se saisir du dossier, Trial International a alerté la presse en mars 2020.

Moctar FICOU / VivAfrik