Covid-19 : l’Afrique sur la carte mondiale de l’innovation

0

Dans la lutte contre le Covid-19, l’Afrique n’est pas en reste pour imaginer des solutions que l’on peut découvrir dans une carte interactive dédiée. C’est visuel, interactif et utile. La carte mondiale de l’innovation pour lutter contre le virus Covid-19 a été lancée, le 8 avril, par StartupBlink, en partenariat avec l’Onusida et Moscow Agency of Innovations. « Cette carte répertorie des centaines d’innovations et de solutions venues des quatre coins du monde. Elle permet de soutenir et de renforcer la riposte au Covid-19, d’aider les personnes à adapter leur style de vie au cours de la pandémie, mais aussi de mettre en lien des créatrices et créateurs afin de favoriser la collaboration sur des solutions », précise l’Onusida. Elle fournit des informations dans cinq catégories : prévention, diagnostic, traitement, information, ainsi qu’adaptation de la vie personnelle et professionnelle. Les solutions de télésanté, de livraison de médicaments à domicile sont également listées. « Nous faisons face à un défi d’une ampleur inédite et nous devons travailler ensemble pour rassembler les meilleures idées afin de combattre le virus. Coronavirus Innovation Map vise à fournir une plateforme aux innovatrices et innovateurs, à chacune et chacun d’entre nous, afin d’encourager la collaboration et l’engagement au sein de la riposte », a précisé le directeur du bureau de l’innovation de l’Onusida, Pradeep Kakkattil. Tout le monde peut s’emparer de cet outil, fonctionnaires, dirigeants de société, entrepreneurs, investisseurs, pour lutter contre la pandémie et ses conséquences économiques, renseigne lepoint.fr.

Covid-19 : l’innovation africaine pour contrer le virus

Alors que la pandémie de coronavirus (COVID-19) menace de nombreux pays africains, la riposte s’organise doucement. Plusieurs Etats mettent en place des stratégies pour tenter de juguler l’impact de la pandémie. Face à la menace, les services publics ne sont heureusement pas seuls dans la course. Le secteur privé tente lui aussi de trouver des solutions pour répondre à la crise. Les start-up africaines ont l’occasion de prouver une nouvelle fois leur capacité d’innovation pour répondre aux problématiques qui touchent les pays du continent. Malgré les contraintes liées au confinement, l’équipe de Cio Mag reste plus que jamais mobilisée à vos côtés et ceux de l’écosystème pour participer au défi consistant à apporter des solutions pour contrer le Covid-19. Face à la multiplication des solutions proposées sur le continent, nous avons fait le pari de cartographier les différentes initiatives proposées dans chaque pays. Retrouvez ici notre carte interactive sur toutes les solutions des start-up africaines pour faire face à la pandémie, lit-on dans les colonnes de cio-mag.com.

Selon Fitch Solutions, la vulnérabilité de l’Afrique aux cyberattaques met en danger l’innovation TIC autour du Covid-19

Depuis la survenue de la pandémie du coronavirus à travers le monde, l’innovation technologique autour de la maladie s’est développée. Le secteur vital de la santé a vu naître de nombreuses solutions numériques pour les consultations à distance, le traçage des potentiels porteurs du virus, etc. Selon une analyse de Fitch Solutions Group Ltd, filiale de Fitch Ratings Inc, cet engouement technologique est toutefois menacé par la faiblesse du continent en matière de cybersécurité. « A mesure que la pandémie de Covid-19 se propage, davantage de gouvernements pourraient chercher à collecter et à stocker les données des utilisateurs mobiles pour accélérer le diagnostic. Cependant, le manque d’infrastructures informatiques adéquates et sécurisées signifie que de nombreux pays seront de plus en plus vulnérables au vol de données et aux cybercrimes potentiels », explique Fitch Solutions. Malgré le fait que les services mobiles de base en Afrique seront relativement épargnés par les répercussions de la pandémie, Fitch Solutions Group Ltd estime que la vulnérabilité informatique du continent aura un impact négatif sur les stratégies des acteurs pour déployer des services mobiles avancés, les obligeant à se concentrer sur la fourniture d’infrastructures et de services de réseau vitaux au cours des prochains trimestres, a pour sa part relayé agenceecofin.com.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here