Collecte de la vanille verte : les producteurs et les collecteurs Malgaches divisés

0

La campagne de commercialisation de la vanille verte est, cette année, marquée par un désaccord dans le nord de Madagascar. En termes clairs, les coopératives de producteurs et les collecteurs peinent à s’accorder sur le prix de vente de l’épice dans le district d’Ambanja. « Le désaccord persiste. Les collecteurs se sont abstenus d’afficher un prix d’achat bien précis tandis que nous avons inscrit un prix de vente bien en deçà de l’acceptable en couvrant à peine nos frais de production », a fustigé Sely Bemana, ancien maire de la commune d’Ambinany, dans la région de Sava et président d’une coopérative de petits producteurs dans la zone nord du pays.  

« Les collecteurs imposent un prix d’achat inférieur à cinquante mille ariary. Il y en a même qui fixent un maxima de vingt mille ariary le kilo. Pourtant, nous évaluons le prix de vente minima à cent cinquante mille ariary pour pouvoir couvrir nos frais et tirer un maigre bénéfice », a ajouté Sely Bemana.

A l’en croire, l’année dernière, la vanille verte se négociait entre cent mille et trois cents mille ariary le kilo en début de campagne. « Dans notre village, le prix se situe entre deux cent cinquante mille à trois cent mille ariary le kilo. Si les deux parties campent sur leurs positions respectives, il y aura un risque de report de l’ouverture de la campagne », a encore renchéri le président de cette coopérative. Les autorités locales actent déjà en médiateur sur ce différend opposant producteurs et collecteurs.

Comme pour soulager les opérateurs économiques de Madagascar, Tsaradia, filiale d’Air Madagascar, initie une opération qualifiée de « levier de développement pour les opérateurs économiques de Madagascar ». Tsaradia décide qui d’opérer dans le transport de marchandises, a acheminé 5,5 tonnes de vanille de Sambava vers Antananarivo, dimanche 24 mai 2020 après-midi. Dans la matinée, ce sont des produits alimentaires, des appareils électroniques et des produits pharmaceutiques qui ont pu être transportés dans la Sava.

Parlant d’un « premier vol tout cargo réussi », la compagnie aérienne, filiale d’Air Madagascar opérant dans les vols domestiques, annonce deux prochains autres vols, toujours destinés au transport de marchandises. Le premier aura lieu le vendredi 29 mai 2020 et reliera Antananarivo – Fort Dauphin – Antananarivo. Le deuxième vol qui aura lieu samedi reviendra à Sambava. Ces vols font « suite aux demandes des opérateurs locaux », précise la compagnie dans un communiqué de presse.

Rappelons que le transport aérien de passagers ayant été suspendu en raison de l’état d’urgence sanitaire dans la Grande Ile. Ainsi, la filiale d’Air Madagascar compte sur cette nouvelle activité de transport de marchandises pour continuer à tourner en ces périodes de Covid-19 et de confinement.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here