Global Forest Watch alerte sur la perte de la plus grande partie de la forêt tropicale primaire en RDC

0

L’application Web open source pour surveiller les forêts mondiales en temps quasi réel, Global Forest Watch s’est indigné de la disparition ascendante de la plus grande partie de la forêt tropicale primaire en République démocratique du Congo (RDC).   

Selon cette organisation, le pays a été désigné comme l’un des pays ayant perdu la plus grande partie de la forêt tropicale primaire du monde en 2019. Mieux, note Global Forest Watch, « la RDC a perdu 475 000 hectares de forêt, ce qui la place en deuxième position après le Brésil, qui a perdu plus d’un million d’hectares de forêt en Amazonie ».

Global Forest Watch a renchéri dans son rapport que la plupart des pertes de forêts primaires en RDC « semblent toujours se situer dans des zones d’agriculture cyclique qui nourrissent généralement les populations locales, mais il y a de plus en plus de preuves que certaines peuvent être liées à l’exploitation forestière, minière et aux plantations commerciales à grande échelle ».

Le pays abrite une partie de l’immense bassin du Congo qui comprend la précieuse forêt primaire – ou vierge – de la forêt tropicale. Ces arbres extrêmement anciens contiennent d’énormes réserves de carbone enfermées qui sont libérées dans l’atmosphère lorsqu’elles sont brûlées.

Moctar FICOU / VivAfrik                         

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here