Sénégal : plus de 54 000 hectares emblavés en contre-saison chaude à Saint-Louis

0

La Direction régionale du développement rural (DRDR) de la région de Saint-Louis (nord) a renseigné que 54. 815 hectares de terres agricoles ont été emblavées lors de la campagne de contre-saison chaude en 2020.

50 000 hectares de la superficie emblavée, soit 91% sont réservés à la riziculture pour toute la région de Saint-Louis, a précisé la DRDR son dernier rapport à la date du 2 juin 2020 sur les prévisions de cette campagne.

Qui renchérit que « les réalisations sont de 48. 069 hectares façonnés, soit 92,17% des prévisions d’emblavures, dont 39. 240 hectares pour le département de Dagana et 8. 829 hectares pour Podor ».

La Direction régionale du développement rural indique en outre que « les semis/repiquage pour le riz sont de 47. 040 hectares dont 38. 912 hectares pour Dagana et 8. 128 hectares pour Podor ».

S’agissant des opérations de mise en place et de cession pour le compte de la campagne de contre-saison chaude, elles sont bouclées avec un taux de 99,62% toutes formules confondues, indique la DRDR dans le rapport.

Concernant l’urée, elle note que 15. 755,35 tonnes ont été mises en place sur un objectif de 15. 510,14 tonnes, soit un taux de 101,58% dont 15. 045,35 tonnes cédées soit 95,49%.

Sur un objectif de 5 612 Tonnes, 5 288 tonnes sont mises en place, soit un taux de réalisation de 94,22% dont 4. 747 tonnes cédées, soit 89,77% a détaillé la DRDR concernant le DAP.

Elle souligne par ailleurs que le financement de la campagne de saison sèche froide a porté sur 620 hectares dans le département de Podor, correspondant à 534,9 millions de francs CFA et pour Dagana à 1,117 milliards, correspondant à 1. 216,93 hectares.

Pour le financement de la production agricole, les deux comités de crédit de la banque agricole (LBA), au niveau de la zone nord, ont retenu pour le compte de la contre- saison sèche chaude, un financement de 8,951 milliards francs CFA, correspondant à une superficie de 23. 975 ha pour toute la région de Saint-Louis, ajoute la DRDR.

Sur l’ensemble de la rive gauche du fleuve Sénégal, le rapport de la DRDR note une hausse considérable de la mise en valeur de cette présente campagne, par rapport à la celle de l’année précédente à la même période.

Aujourd’hui les récoltes sont bouclées et la commercialisation des produits se poursuit dans toute la vallée, indique-t-on de la même source.

A Podor, les évacuations de la tomate tirent vers la fin au moment où la commercialisation de l’oignon connaît d’énormes difficultés avec les mesures de restriction prises par l’Etat dans le cadre de la lutte contre la maladie du COVID-19, souligne le rapport.

Moctar FICOU / VivAfrik      

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here