Prix africain pour l’Innovation en Ingénierie 2021

0

Le Prix africain pour l’innovation en ingénierie est fondé par la Royal Academy of Engineering. Il est donc le plus grand prix africain pour l’innovation en ingénierie. Ce prix récompense alors les innovateurs africains qui développent des solutions d’ingénierie évolutives. Des solutions répondant aux défis locaux, et démontrant ainsi l’importance de l’ingénierie en tant que catalyseur d’une amélioration de la qualité de vie et du développement économique. Le Prix africain pour l’innovation en ingénierie a pour objectif de récompenser l’innovation et l’esprit d’entreprise en Afrique subsaharienne. Les entrepreneurs et les ingénieurs en Afrique subsaharienne qui ont développé un produit ou un service innovant qui peut apporter des solutions évolutives aux défis locaux, avec un accent particulier sur le développement social et économique durable peuvent candidater. Les candidats sélectionnés suivront une formation et un mentorat sur mesure de sept mois. Ce mentorat se terminera par un événement showroom où le gagnant recevra 25 000 GBP. Trois finalistes recevront également chacun 10 000 GBP. La date limite des candidatures est le 14 septembre 2020, informe biznesskibaya.com.

Innovation : Lancement de la 1ère application de dons entre particuliers au Maroc

Sada9a, première Application mobile de dons entre particuliers au Maroc, a été lancée récemment à l’initiative de Hicham Kadiri, un jeune entrepreneur marocain. L’application, qui permet aux utilisateurs de faire des dons ou de les recevoir par un seul clic, offre des services d’aides de tous types portant, notamment sur les appareils électroménagers utilisés, les vêtements, les chaussures, la nourriture, les services de bénévolat tels que les cours de soutien au profit des élèves démunis ainsi que sur des aides numéraires comme la zakat, Al Fitra, indique le promoteur de ce projet dans un communiqué. L’offre ou la demande de don s’effectue en moins de 20 secondes, grâce à la facilité de manipulation de cette application, pensée de manière que, toute personne munie d’un Smartphone et même sans aucune connaissance technologique préalable puisse l’utiliser, selon la même source. Basée sur un système de géolocalisation, Sada9a permet aux demandeurs d’aides de trouver des donateurs rapidement dans un rayon (par défaut) de 10 kilomètres, cette distance peut être modifiée à tout moment par l’utilisateur afin d’élargir son périmètre de recherche, précise le communiqué, notant que “Sada9a” est un projet social, humain et à but non lucratif dont l’utilisation est entièrement gratuite pour les utilisateurs aussi bien donateurs que demandeurs de dons. Le concepteur de cette application, développée spécialement pour consolider l’esprit de solidarité entre les Marocains et faciliter les opérations de dons, ambitionne d’exporter son projet aux pays voisins comme l’Algérie, la Tunisie, la Mauritanie, le Mali ou encore le Niger. « L’entrepreneuriat pour moi, doit avant tout, revêtir un intérêt pour le développement social et doit contribuer à améliorer notre société et l’avenir de notre pays. C’est la raison pour laquelle j’ai créé Sada9a », indique Kadiri, cité par le communiqué. Serial Entrepreneur, Blogger, Auteur et Keynote Speaker, Hicham Kadiri est fondateur de BecomeITExpert.com, une e-librairie spécialisée dans l’IT et co-dirige une entreprise de services du numérique (ESN) présente au Maroc et en France (Paris). Il est nommé Most Valuable Professional (MVP) en 2014 par Microsoft, et devient membre d’une équipe d’élite de la technologie composée de 16 personnes uniquement en France, souligne infomediaire.net.

Congo : le ministère des Télécoms planche sur un projet de loi bénéfique aux start-up

Le ministère des Postes, des Télécommunications et de l’Economie numérique du Congo travaille sur un avant-projet de loi dédié aux start-up. Le texte qui, doit offrir un certain nombre d’avantages aux jeunes entreprises, sera approfondi ces prochains jours avec divers acteurs dont ceux du numérique. Le ministère congolais des Postes, des Télécommunications et de l’Economie numérique a initié l’élaboration d’un avant-projet de loi portant statut des start-up en République du Congo. Léon Juste Ibombo, le ministre l’a dévoilé le 27 juin 2020, lors de la célébration de la 3e journée internationale des micros, petites et moyennes entreprises. S’exprimant sur le sujet à la chambre de commerce et d’industrie de Brazzaville, Léon Juste Ibombo a indiqué que ce projet de loi vise à aménager un régime juridique spécial pour les entreprises qui obtiendront le label de « Start-up » et encourager ainsi les jeunes à entreprendre dans le numérique. La particularité de cette loi, une foi adoptée, a expliqué Léon Juste Ibombo, est qu’elle permettra aux start-up de bénéficier d’un statut particulier qui leur octroierait un certain nombre d’avantages comme l’accès à un appui financier, l’accès aux exonérations fiscales, la facilitation et la simplification de certaines opérations de douanes, etc. Pour muscler cet avant-projet de loi, le ministère des Postes, des Télécommunications et de l’Economie numérique va faire appel à toutes les intelligences disponibles. Il a annoncé à cet effet, pour les prochains jours, une série de journées de réflexion sur l’écosystème des start-up. Pour le ministre, cet avant-projet de loi démontre aux jeunes congolais l’engagement du gouvernement, et en particulier celui du département dont il a la charge, à leur offrir des opportunités de créativité et d’innovation technologique qui contribueront à relever leurs conditions de vie et les défis de développement du pays, souligne pour sa part osiris.sn.

Moctar FICOU / VivAfrik             

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here