L’ONG Inter Aide appuie les petites exploitations agricoles familiales en Ethiopie

0

Bonne nouvelle pour les fermes familiales d’Ethiopie. En effet, dans le Sud du pays située sur la Corne de l’Afrique, enclavé et aride, un projet mené par l’ONG Inter Aide, et soutenu par l’Agence française de développement (AFD), vise à accroître la résilience et les revenus des petites exploitations agricoles familiales, tout en favorisant l’accès à l’eau potable, ressource indispensable dans le contexte épidémique actuel de coronavirus.

Mieux, des terres agricoles et des revenus plus durables ont été mis à la disposition des fermes familiales en Ethiopie où le secteur agricole est un pilier majeur de l’économie. Dominé par l’agriculture de subsistance – 3 exploitations sur 4 sont des petites fermes familiales –  il fait aujourd’hui face à plusieurs menaces : l’accroissement démographique et la baisse de la productivité, due notamment à la déforestation, au surpâturage et à l’érosion des terres agricoles.

Pour inverser cette tendance, l’ONG Inter Aide développe depuis 15 ans des solutions alternatives pour une agriculture paysanne durable permettant d’allier conservation des sols et de la biodiversité avec une augmentation de la productivité et des sources de revenus des exploitations agricoles familiales.

Dès lors, l’Agence française de développement (AFD) a renouvelé son soutien à Inter Aide en débloquant une subvention de 5 millions d’euro sur quatre ans pour toucher 40 bassins versants au sein de 20 woredas (équivalents de districts) et de trois zones administratives situés à plus de 1 900 m d’altitude dans la Région des peuples, nations et nationalités du sud.

Le projet vise à réduire l’érosion des sols et améliorer la fertilité des terres agricoles. Ces objectifs devraient profiter à près de 40 000 fermes familiales de la région, pour qui les capacités de production alimentaire et les revenus devraient progresser.

Environ 36 000 personnes bénéficieront également d’une alimentation en eau potable de qualité, tandis que les animaux d’élevage de la région disposeront d’un accès sécurisé à l’eau. Enfin, 2 600 hectares de terres profiteront de programmes de gestion durable des ressources ou du foncier (y compris paysager), notamment via la conversion vers des systèmes agro-écologique. L’association Agronomes et vétérinaires sans frontières (AVSF) s’est également engagée à participer au projet pour développer les filières d’élevage.

Lutte contre le Covid-19

Dans le contexte de la pandémie actuelle, afin de limiter la propagation du nouveau coronavirus, ainsi que pour répondre au manque d’information et aux fausses nouvelles circulant en zone rurale au sujet du virus, Inter Aide a d’ores et déjà lancé deux activités : la création de centres de démonstration de lavage des mains dans les woredas, et le lancement de campagnes d’information sur les modes de transmission du virus et les gestes barrières.

Encore plus en cette période de crise sanitaire mondiale, l’accès à une eau propre est un besoin prioritaire en Ethiopie. Elle permet en effet de supprimer une source potentielle de contagion et de mettre en place les mesures d’hygiène de base, premiers remparts contre la maladie.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here