La RDC et la France signent un accord de financement pour soutenir la gestion durable des forêts

0

Le ministère de l’environnement et développement durable de la République démocratique du Congo (RDC) a signé, avec la République Française, via l’Agence française de développement (AFD), une convention de financement du Programme de gestion durable des forêts, (PGDF) le mardi 14 juillet 2020 à Kinshasa.

Le ministre Claude Nyamugabo qui a apposé sa signature aux côtés du ministre des finances José Sele au sein de l’ambassade de France, a affirmé  que ce programme vient non seulement appuyer son ministère à réaliser les jalons « forêts » de la lettre d’intention signée avec l’Initiative pour la forêt de l’Afrique centrale (CAFI), mais répond avant tout à une préoccupation nationale importante, celle de la bonne gouvernance forestière pour tous les services que nous rend ce bien national d’importance globale.

Ce programme financé par la France a pour objectif global de créer les conditions d’une gestion durable des forêts de la RDC ; assurer la valorisation actuelle des ressources forestières et une amélioration significative de la gouvernance au niveau national, provincial, et local.

Le ministre de l’Environnement et développement durable, note le communiqué officiel de l’institution, a déjà démarré le processus de formulation de la politique forestière depuis le mois de mars 2020 et les travaux ont repris, avec pour objectif de doter la RDC d’une politique forestière d’ici à décembre 2020. Le démarrage effectif du PGDF est attendu avant fin 2020, avec l’appui de l’AFD comme Agence d’exécution.

Les statistiques indiquent que 60% de la population congolaise dépend de la forêt. D’où l’utilité de tout mettre en œuvre pour sa bonne gestion.

Par la même occasion, l’hexagone a également signé le même jour, un accord de rétrocession des fonds du projet « To Petola » pour la ville de Kinshasa.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here