GAC parmi les sociétés minières les plus performantes au monde

0

Guinea Alumina Corporation (GAC) a annoncé ce 27 juillet 2020 que ses employés ont réalisé 12 mois sans accident avec perte de temps. Avec un taux de fréquence de 0.61%, cette performance positionne GAC parmi les sociétés minières les plus performantes au monde en matière de santé et de sécurité au travail. Abdul Nasser Bin Kalban, chef de la direction d’EGA, propriétaire exclusive de GAC, a déclaré lors de l’assemblée générale des employés de l’entreprise : « Je suis impressionné par les performances du GAC en matière de santé et de sécurité et je tiens à féliciter chacun d’entre vous. En mai dernier, vous avez atteint 12 mois avec Zéro accident avec arrêt de travail. Votre taux de fréquence totale des accidents enregistrables est de 0,61, ce qui fait de GAC une organisation de classe mondiale avec l’un des taux les plus bas du monde minier. » Cette véritable performance est le fruit des efforts consentis par l’ensemble des employés de GAC et des sous-traitants. La sécurité et la santé des employés restent une priorité absolue pour l’entreprise qui s’est fixé un objectif de « Zéro accident » pour tous les intervenants dans ses opérations minières. Elle applique depuis des années une politique rigoureuse en matière de santé et sécurité pour prévenir tout accident pouvant causer des blessures ou entraîner la mort. Les employés de l’entreprise ainsi que ceux de nos sous-traitants suivent régulièrement des formations sur les attitudes et les comportements à risque en zone d’opération et sont tenus au respect strict des consignes de santé & sécurité sur nos installations minières et portuaires et même au-delà. Dereck Guilfoyle, directeur santé, sécurité, environnement de GAC a déclaré qu’« il s’agit là de réalisations significatives et louables pour un projet qui achève sa construction et accélère ses opérations minières pour assurer sa montée en puissance à 12 millions de tonnes de bauxite exportée par an. Il est important que nous maintenions notre attention sur la santé et la sécurité et que nous poursuivions notre objectif « zéro blessure ». » GAC applique une tolérance zéro à l’égard des employés qui ne respectent pas la politique en matière de santé & sécurité de l’entreprise. Guinea Alumina Corporation S.A. (GAC) est une société minière œuvrant dans les domaines de l’extraction et de l’exportation de bauxite métallurgique. Filiale à part entière d’Emirates Global Aluminium (EGA) établie aux Émirats arabes unis, la société exploite une concession minière située au nord-ouest de la République de Guinée, en Afrique de l’Ouest. Une fois extrait, le minerai est transporté par chemin de fer vers les installations portuaires de la compagnie situées à Kamsar, sur la côte Atlantique du pays, pour ensuite être expédié sur les marchés mondiaux par voie maritime. GAC compte 1 000 employés, et une fois la montée en puissance réalisée, l’entreprise devrait produire environ 12 millions de tonnes de bauxite par an. Son plan minier actuel prévoit une exploitation jusqu’en 2040, renseigne guineenews.org.

Monde : l’once d’or se rapproche de 1 900 USD, l’espoir renaît pour la RDC

Malgré la crise sanitaire causée par la Covid-19, l’once d’or se rapproche de plus en plus de 1 900 dollars américains, affolant toujours autant les compteurs sur les marchés mondiaux. Une nouvelle qui doit impérativement permettre à la République démocratique du Congo (RDC) d’espérer à une reprise économique, quand on sait que l’économie congolaise dépend en grande partie de l’exportation des minerais dont l’or. Vendredi 24 juillet, le métal jaune s’est négocié à 1 885 USD l’once à Singapour, porté notamment par des tensions exacerbées entre la Chine et les États-Unis, rapporte une dépêche en ligne de l’Agence Ecofin. La source indique qu’à cela s’ajoutent les craintes des investisseurs, redoutant que l’augmentation des cas liés à la pandémie de Covid-19 freine la reprise économique dans le monde. Espérant reconstituer les avoirs du Trésor face à une faible mobilisation des recettes qui ne permet pas au pays de réaliser son programme économique, la RDC a rappelé, il y a quelques jours, les opérateurs économiques à rapatrier les devises générés par l’exportation des minerais tel que l’exige la réglementation en la matière. Ce qui, aux yeux de certains observateurs, pourrait constituer une bouffée d’oxygène pour un pays dont l’économie subit de plein fouet les chocs provoqués par la crise sanitaire liée à la pandémie de la Covid-19. Les mesures de relance de l’économie américaine par la Réserve fédérale (Fed), avec notamment des taux réels quasi nuls ou négatifs, incitent davantage les investisseurs à trouver refuge dans l’or. « Certains contrats sur l’or se sont même négociés à plus de 1900 USD l’once sur le Comex (marché américain de métaux précieux) cette semaine », renchérit la source. Signalons que les prévisions de Goldman Sachs qui prévoit depuis plusieurs mois un prix de l’or à plus de 2 000 USD l’once, sont plus que jamais d’actualité. « La pandémie ne donnant aucun signe de régression, les investisseurs continueront à faire confiance au métal jaune », estiment certains experts. Ce qui garantit aux producteurs africains des revenus record cette année et encore plus d’intérêt pour les projets aurifères sur le continent, lit-on dans les colonnes de zoom-eco.net.

Le marché de l’exploitation minière intelligente devrait se développer à un TCAC robuste sur 2020-2027 | ABB, Alastri, Atlas Copco, Caterpillar, Cisco Systems, Hexagon AB, Hitachi

Le marché de l’exploitation minière intelligente représentait 9,8 milliards de dollars américains en 2019 et devrait croître à un TCAC de 18,9% au cours de la période de prévision 2020-2027, pour représenter 38,5 milliards de dollars américains d’ici à 2027. La pandémie de Covid-19 (coronavirus) a un impact sur la société et sur l’économie en général à travers le monde. L’impact de cette pandémie augmente de jour en jour et affecte la chaîne d’approvisionnement. La crise du COVID-19 crée de l’incertitude sur le marché boursier, un ralentissement massif de la chaîne d’approvisionnement, une baisse de la confiance des entreprises et une panique croissante parmi les segments de clientèle. L’effet global de la pandémie a un impact sur le processus de production de plusieurs industries, dont l’énergie et l’électricité, et bien d’autres. Les barrières commerciales limitent encore davantage les perspectives de l’offre et de la demande. Comme le gouvernement de différentes régions a déjà annoncé le verrouillage total et la fermeture temporaire des industries, le processus de production global en est affecté; ainsi, entraver le marché global de Smart Mining dans le monde. Ce rapport sur Smart Mining Market »fournit une analyse de l’impact de Covid-19 sur divers segments commerciaux et marchés nationaux. Les rapports présentent également les tendances et les prévisions du marché jusqu’en 2027, en tenant compte de l’impact de Covid -19 Situation. Les mines intelligentes dotées de technologies déjà intégrées peuvent automatiser leurs opérations plus rapidement que celles qui sont en retard d’adoption technologique. Grâce à la mise en œuvre de technologies avancées, les opérateurs miniers peuvent étendre leur réseau sans fil actuel de capteurs embarqués. Par exemple, l’installation d’un logiciel d’automatisation permet à l’opérateur de surveiller à distance les actifs statiques et mobiles et de programmer une interaction automatisée entre les deux. Bien que 77% des sociétés minières soient au début de leur parcours de transformation numérique, la plupart des sociétés minières ont déjà pris des initiatives importantes pour introduire l’IIoT en opération. Par exemple, la bulgare Chelopech, une mine souterraine d’or et de cuivre, exploitée par la société canadienne Dundee Precious Metals, adopte la modernisation, la numérisation et l’introduction d’un réseau IP mobile (avec des sociétés telles que Dassault Systèmes GEOVIA, Sandvik et Cisco pour la connectivité et la partie réseau) pour des services ininterrompus et productifs. L’introduction de l’IIoT aide à atteindre une augmentation de la production, des possibilités de communication meilleures et moins chères, une maintenance en temps réel, des données de productivité rapides, une meilleure collaboration et une résolution instantanée des problèmes. Il s’agit de l’une des principales tendances du marché de l’exploitation minière intelligente, ce qui renforce la sécurité des mineurs sur place, relaye pour sa part thesneaklife.com.

Moctar FICOU / VivAfrik                                                  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here