États-Unis : Seul depuis 20 ans, Un python pond malgré tout

0

Les employés du zoo américain de Saint-Louis (Missouri) se frottent encore les yeux. Ces derniers tentent de comprendre comment un python royal de 62 ans a pu pondre sept œufs sans avoir croisé le moindre congénère mâle depuis plus de deux décennies.

Pour percer ce mystère, deux œufs vont subir des prélèvements génétiques, tandis que trois autres sont choyés dans un incubateur. Leur éclosion est prévue pour le mois d’octobre. Malheureusement, deux œufs n’ont pas survécu, relatent nos confrères britanniques du Guardian, vendredi 11 septembre 2020.

Mark Wanner, directeur du service herpétologie – branche de l’histoire naturelle qui traite des amphibiens et des reptiles – au zoo du Missouri, tente un début d’explication à cet étrange phénomène. Si le spécialiste concède que cette gestation est inhabituelle, il assure cependant qu’elle n’est pas rare. Certains pythons se reproduisent en effet de manière asexuée et peuvent également stocker du sperme pour une fécondation retardée. Seul l’échantillonnage génétique pourra montrer si les œufs ont été reproduits sexuellement ou asexuellement.

Le « plus vieux serpent de l’histoire » à pondre

La femelle serpent – connue sous le doux sobriquet de 361003 – a pondu sa dernière couvée en 1990. Les experts estiment que, à l’époque, 361 003 a pu se reproduire avec le seul mâle présent dans le zoo. Les deux bêtes à écailles étaient placées dans le même seau pendant que leurs cages respectives étaient nettoyées.

Cette nouvelle naissance est également inhabituelle, car le python royal arrête généralement de pondre bien avant d’atteindre la soixantaine. « Elle serait certainement le plus vieux serpent de l’histoire » à pondre, s’est d’ailleurs ému Mark Wanner.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here