La RAWBANK vise une empreinte environnementale quasi nulle à l’horizon 2030 en RDC, selon Isaac Kalala

0

« La RAWBANK a mis en place plusieurs projets visant à réduire l’empreinte environnementale en République Démocratique du Congo (RDC). L’objectif est d’arriver à une empreinte environnementale quasi nulle à l’horizon 2030 dans le pays », c’est l’affirmation faite par Isaac Kalala, directeur RSE & Conformité de Rawbank..

M. Kalala s’exprimait ce mardi 24 novembre 2020 lors d’une visio-conférence organisée en marge de la cérémonie de publication du premier Rapport de Responsabilité sociale et environnementale (RSE) de la RAWBANK, démontrant ainsi son engagement pour le développement durable de la République Démocratique du Congo.

Il a par la même occasion annoncé la mise en place du « Projet reforer » qui s’est traduit par la création d’un parc forestier d’environ 30 hectares. En effet, RAWBANK est soucieuse d’avoir un impact positif sur l’environnement.

Ainsi, la maîtrise de l’empreinte environnementale de la banque est une des composantes de la démarche RSE de RAWBANK. Cette volonté, portée par les collaborateurs comme le top-management, se matérialise par la mise en place d’une réflexion sur la gestion interne des déchets, de différentes actions pour tendre vers la neutralité carbone, mais également la promotion du changement des comportements.

En outre, RAWBANK a mis en place un projet de réduction de l’empreinte de son activité. Cette démarche se construit sur plusieurs dimensions : la banque met actuellement en place une gestion optimisée de ses déchets qui, à travers un système de tri et de recyclage, permet d’éviter le gaspillage de matières réutilisables et de réduire ainsi le volume de déchets à traiter et le volume d’émission de gaz à effet de serre ; le nouvel immeuble abritant le siège de RAWBANK, l’Atrium, est un bâtiment intelligent doté d’un système de gestion optimisé de la consommation d’électricité et d’eau courante qui permet d’éviter le gaspillage ; enfin, ces actions, afin de faciliter la mise en place de bonnes pratiques pouvant être reproduites dans d’autres cercles, sont accompagnées de sessions de sensibilisation aux enjeux climatiques auprès des différents collaborateurs, lit-on dans le Rapport.

Afin de réduire ses émissions de gaz à effet de serre et d’accéder à un crédit carbone, Rawbank a par ailleurs élaboré le projet Raw Foret. Pour atteindre l’objectif « zéro émission » à l’horizon 2025, la Banque procèdera à la création d’un parc forestier de 30 hectares situé près de la commune de Nsele à Kinshasa. Le site accueillera des infrastructures de loisir et divers équipements sportifs (restaurants, chalets, bungalow, salle de conférence, terrain de foot, de tennis et de basketball), au sein desquels les femmes des villages environnants seront impliquées.

Cela permettra la création d’emplois pérennes et le renforcement de l’autonomisation des femmes issues de milieux ruraux. Le projet Raw Foret participera également à l’éducation environnementale et écologique des communautés locales, auprès desquelles d’importants travaux de sensibilisation seront menés.

Selon le document officiel, la Rawbank apporte un soutien financier aux activités du Parc Marin des Mangroves dans la province du Kongo Central. La Banque intervient ainsi dans la lutte contre la déforestation, la pollution, le braconnage ou encore l’envahissement du parc par spoliation des terres.

Rawbank a par ailleurs initié le Projet Léopards, visant à assurer la protection des léopards en RDC. La banque entend ainsi octroyer des bourses d’études aux étudiants menant des recherches relatives à la diversité animalière et plus particulièrement aux léopards de RDC. La Banque apportera également un soutien financier à divers parcs animaliers nationaux.

Miser sur le capital humain pour associer les collaborateurs à la démarche RSE de la Banque

En tant qu’acteur du secteur bancaire congolais, RAWBANK porte l’ambition de contribuer significativement à l’émergence de la République Démocratique du Congo. La contribution de la Banque a vocation à créer de la valeur pour sa clientèle, pour l’ensemble des populations locales et pour les acteurs du secteur privé. Ainsi, l’approche de responsabilité sociétale d’entreprise de RAWBANK s’articule autour de deux axes prioritaires : la réalisation de résultats à impact positif durables et la recherche d’efficience opérationnelle.

En termes clairs, RAWBANK œuvre donc sur des problématiques essentielles à la croissance de la RDC : les PMEs & l’entrepreneuriat pour favoriser la création d’emploi ; l’autonomisation de la femme et le leadership féminin car la parité est un levier de croissance, et enfin le capital humain pour associer les collaborateurs à la démarche RSE de la Banque et veiller à leur bien-être. RAWBANK a toujours été très active sur ces thématiques. Dès 2010, la Banque a développé les programmes de formation Business Edge et Lady’s First afin de faciliter l’accès des entrepreneurs aux financements et d’ainsi développer le tissu économique local.

L’engagement de RAWBANK s’exprime également par son adhésion officielle au Pacte mondial des Nations Unies (UN Global Compact) et à ses 10 principes. Enfin, la Banque a choisi de s’impliquer volontairement dans l’atteinte de 5 objectifs de développement durable : l’éradication de la pauvreté, la bonne santé et le bienêtre, l’éducation, l’égalité des sexes et la lutte contre les changements climatiques.

Isaac Kalala, Directeur Conformité & RSE de RAWBANK a déclaré : « Après presque 20 ans d’implication dans une démarche responsable et forts de notre expérience, nous avons la conviction que plus nous sommes nombreux à investir le terrain de la RSE, plus notre impact est fort. Nous souhaitons donc fédérer le plus grand  nombre de personnes sur les questions sociales et environnementales. Nous comptons consolider notre position et notre rôle d’acteur du changement », souligne-t-il dans un communiqué parvenu à VivAfrik.

Par l’édition de ce Rapport RSE, RAWBANK marque sa volonté d’être une institution financière performante, responsable et désireuse de jouer un rôle dans le développement inclusif de l’économie congolaise.

A propos de RAWBANK

Forte de plus de 1 700 collaborateurs avec près de 100 points de vente et un bureau de représentation à Bruxelles, plus de 400 000 clients et 27% de parts de marché, RAWBANK accompagne le développement de l’économie congolaise. RAWBANK est notée par Moody’s, certifiée ISO/IEC 20000 et ISO/IEC 27001, et a noué des partenariats de financement avec plusieurs bailleurs internationaux (Proparco, IFC, Shelter Africa, TDB, BAD…). Sûreté, rentabilité et pérennité sont les priorités opérationnelles de Rawbank pour consolider sa stratégie de croissance, notamment en direction des particuliers et du secteur privé.    

Moctar FICOU / VivAfrik

Laisser un commentaire